Puits privés - Trousses pour test d'eau disponibles à l'hôtel de ville

La Ville de Gaspé recommande fortement aux gens qui ont vu leur puits d’eau inondé ou affecté par les précipitations des derniers jours de ne pas consommer cette eau.

Lors du retour du beau temps, il sera important de faire une analyse bactériologique de l’eau de votre puits avant de la consommer à nouveau.

D’ailleurs, selon le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques :

Pendant une inondation : l’eau de tout puits situé dans un secteur inondé doit être considérée comme non potable. Les personnes touchées devraient s’approvisionner en eau potable à partir d’une source alternative (par exemple, de l’eau provenant d’un réseau de distribution ou de l’eau embouteillée), ou faire bouillir durant une minute toute eau destinée à l’ingestion ou à la préparation d’aliments non cuits.[i]

Afin de faciliter les démarches pour effectuer les analyses d’eau des puits immédiatement après cette période de précipitations, la Ville de Gaspé instaurera une procédure pour simplifier la démarche, avec la collaboration du laboratoire de microbiologie de Marinard Biotech de Rivière-au-Renard.

Ainsi, dès le retour du beau temps, les gens qui désireront faire analyser l’eau de leur puits individuel pourront se rendre à deux points de service sur le territoire de Gaspé pour se procurer le nécessaire (bouteilles et procédure) afin d’effectuer une analyse bactériologique de cette eau.

Il y aura deux points de distribution pour se procurer les bouteilles d’échantillonnage :

À la Direction de l’urbanisme à l’hôtel de ville de Gaspé (25, rue de l’Hôtel-de-Ville à Gaspé)

ou

au laboratoire de Marinard Biotech au (30, rue de l'Entrepôt à Rivière-au-Renard)

Le coût applicable pour cette analyse bactériologique sera de 69$, taxes incluses, et le paiement devra se faire au moment du dépôt de la bouteille chez Marinard Biotech.  

La Ville de Gaspé espère,  par cette démarche, sensibiliser les gens à ne pas consommer l’eau de leur puits si ce dernier a été inondé ou affecté par les récentes précipitations. Nous voulons également simplifier le processus d’analyse tel que recommandé par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.