MAIRIE ET DIRECTION GÉNÉRALE

Contactez cette direction

418-368-2104, poste 8503

Nouvelle politique énergétique du Québec : Les maires de Gaspé, Matane et New Richmond demandent une rencontre d’urgence au ministre Arcand

Usine LMWindpower Gaspé Usine LMWindpower Gaspé Nelson Sergerie

À la lumière du dévoilement de la politique énergétique du Québec, les maires de Gaspé, Matane et New Richmond demandent au ministre Arcand une rencontre d’urgence afin de faire la lumière sur l’avenir de l’industrie éolienne dans la région désignée : la Gaspésie et la Matanie. Les éléments inclus dans la présente politique laissent supposer qu’il faudra plusieurs années avant que de nouveaux approvisionnements ne soient envisagés par le gouvernement du Québec. Cela pourrait signifier des centaines de mises à pied dans les villes de Gaspé, Matane et New-Richmond et des milliers d’emplois perdus à l’échelle de la province.

« La situation est intenable : le flou entourant l’industrie manufacturière éolienne ne peut perdurer. Il nous faut des réponses du gouvernement pour les manufacturiers de composantes éoliennes. Est-ce que le gouvernement met une croix sur ces emplois? À Gaspé, ce sont au moins 300 emplois qui sont sur la sellette et notre base économique qui est menacée par cette incertitude. Nos attentes étaient grandes vis-à-vis la politique énergétique, mais force est d’admettre que, à court et moyen terme, c’est une journée noire pour un grand pan de notre économie régionale » s’inquiète le maire de Gaspé Daniel Côté.

« Le ministre doit accepter de nous rencontrer et d’annoncer clairement quelle est la vision du gouvernement en regard des manufacturiers éoliens. Quelle stratégie sera mise en place pour permettre à ces emplois de continuer à créer de la richesse dans les régions du Québec? Nous savons que le bilan de l’éolien est extrêmement performant : pourquoi reporter le développement et la consolidation de ce secteur? Nous sommes allés partout dans le monde pour attirer des entreprises, nous n’accepterons pas de mettre l’industrie en veilleuse ou de retarder inutilement sa croissance » estime le maire de Matane, Jérôme Landry.

« Après la perte d’une quarantaine d’emplois chez Fabrication Delta, la politique énergétique ne semble pas répondre de façon immédiate aux besoins de nos industriels. Il est impératif que le ministre nous écoute, réponde à nos questions et rassure nos développeurs économiques et les travailleurs de l’industrie. Ce sont 15 ans de reconversion économique de notre région qui est menacée, on ne peut plus se mettre la tête dans le sable. Si le gouvernement tasse l’industrie éolienne, a-t-il un plan pour nos travailleurs et pour notre économie régionale? » soutient le maire de New Richmond, Éric Dubé.