MAIRIE ET DIRECTION GÉNÉRALE

Contactez cette direction

418-368-2104, poste 8503

Gestion du lixiviat au LET de Gaspé : ENCORE UNE AMÉLIORATION DU TRAITEMENT POUR 2015

Gaspé, le 28 avril 2016 – La Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie et la Ville de Gaspé ont dévoilé aujourd’hui le résultat des traitements de lixiviat effectués au lieu d’enfouissement technique de Gaspé. En effet, dans l’optique d’agir avec la plus grande transparence qui soit dans ce dossier, c’est pour une 2e année consécutive que la Ville de Gaspé et la RITMRG font un suivi des résultats obtenus. C’est également un engagement que nous avions pris avec nos partenaires du Comité de vigilance du LET de Gaspé. La Ville de Gaspé vise à être un exemple en ce qui a trait à la gestion et au traitement du lixiviat à son lieu d’enfouissement technique.

Traitement du lixiviat en 2015

Rappelons qu’en 2015, un bilan de l’année 2014 avait été effectué où nous avions mis en lumières certains défis quant au rodage du nouveau système de traitement mis en place en 2013 au coût de 3,6 M$. Avec le support de professionnels externes, l’année 2015 nous a permis d’encore mieux comprendre le système et d’améliorer notre bilan autant au niveau des normes obligatoires exigées par le ministère de l’Environnement qu’au niveau des objectifs environnementaux de rejets vers lesquels nous devons tendre, mais qui ne constituent pas des normes légales à atteindre.

« Je suis très fier des efforts déployés par notre équipe qui travaille d’arrache-pied afin de toujours améliorer nos résultats et notre bilan du traitement de lixiviat au lieu d’enfouissement technique. Nos investissements rapportent et nous sommes toujours dans une optique d’amélioration du processus de traitement. Nous sommes conscients des défis qui se présentent et nous pouvons dire que notre LET est l’un des plus performants au Québec. Le fait que nous devons rejeter le lixiviat dans une rivière à saumon mondialement reconnue nous conduit à avoir comme objectif d’être parmi les meilleurs et je suis content qu’année après année, nos résultats s’améliorent de façon substantielle » a mentionné le maire de Gaspé et vice-président de la RITMRG, monsieur Daniel Côté.

En 2015, plus de 24 000 m3 de lixiviat ont été traités du 6 juin au 23 octobre. Durant cette période, une seule interruption des rejets a été requise suite au dépassement d’un seul paramètre journalier et d’un seul dépassement pour nos moyennes mensuelles. Pour l’année 2014, un paramètre journalier avait été dépassé et 4 paramètres de moyennes mensuelles avaient été dépassés. Il s’agit donc d’une amélioration en 2015 comparativement à 2014, une année qui représentait déjà une amélioration en comparaison des années antérieures.

En ce qui a trait aux objectifs environnementaux de rejets (OER), qui ne sont pas des normes légales, mais des objectifs vers lesquels nous devons tendre, nous avons rencontré la quasi-totalité des objectifs donnés. Il nous reste cependant un défi en ce qui a trait au nitrite et au nitrate qui dépassent périodiquement ces objectifs vers lesquels nous devons tendre. Nous avons mandaté une équipe de professionnels qui nous accompagnent pour l’atteinte de l’ensemble des objectifs environnementaux de rejets qui, rappelons-le, ne sont pas des normes légales.

Suivi effectué en rivière

Pour l’année 2015, la Ville de Gaspé a continué d’effectuer des suivis en rivière en amont et en aval de la zone où se jette le lixiviat traité au LET afin de mesurer les impacts de nos rejets sur la qualité de l’eau de la rivière. Pour une deuxième année consécutive, nos échantillons ont montré tout au long de la saison que l’eau de la rivière York rencontrait les standards pour la baignade, témoignant de la qualité exceptionnelle de l’eau de la rivière, malgré la présence du LET.

« Nous sommes fiers des résultats obtenus et nous travaillons sans cesse à l’amélioration de nos processus. Nous profitons de cette occasion pour inviter les nombreux passionnés de la pêche au saumon à venir nous visiter cette année pour profiter d’une expérience de calibre mondiale sur nos rivières à saumon, dont la rivière York » a conclu le maire de Gaspé, Daniel Côté.