MAIRIE ET DIRECTION GÉNÉRALE

Contactez cette direction

418-368-2104, poste 8503

La Ville de Gaspé se réjouit des annonces afin d’assurer de meilleurs services de proximité en santé pour la population de Gaspé

La Ville de Gaspé se réjouit des annonces effectuées par le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, pour l’ajout de services d’hémodialyse à Gaspé. L’annonce effectuée aujourd’hui permettra à plusieurs citoyens et citoyennes de recevoir des traitements d’hémodialyse plus près de leur domicile et ainsi être traités dignement et éviter l’exode vers les grands centres. En plus de cette annonce, l’agrandissement de l’hôpital de Gaspé, longtemps attendu, reçoit également le feu vert du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Pour le maire de Gaspé, cette annonce démontre que lorsque les citoyens et les leaders municipaux unissent leurs voix pour de meilleurs services de proximité pour la population, cela porte fruit : « Mes premiers mots vont envers tous ceux et celles ayant revendiqué publiquement le droit de se faire soigner près de chez eux : votre combat a été entendu et compris par le gouvernement du Québec qui répond ainsi à vos demandes légitimes. Je souhaite saluer l’écoute du ministre et du CISSS dans ce dossier : ce sont tous les Gaspésiens et Gaspésiennes qui en sortent gagnants.»

« En plus du service d’hémodialyse, je salue la confirmation du projet d’agrandissement de l’hôpital de Gaspé. Les 21 millions annoncés aujourd’hui permettront certainement d’améliorer l’environnement de travail des employés de l’hôpital et l’amélioration des services rendus à la population. Il faut saluer cet investissement majeur et le travail effectué par les gens du CISSS pour mener à bien ce projet », ajoute le maire Daniel Côté.

D’autres enjeux à régler

Le maire de Gaspé rappelle par ailleurs que d’autres enjeux doivent faire partie de la réflexion du CISSS et du ministère de la Santé et des Services sociaux en rapport avec l’accessibilité de nos services publics :

« Le projet Optilab suscite toujours de vives inquiétudes quant à la prestation des services à l’hôpital de Gaspé et au sort de nos technologistes en laboratoire. J’aimerais rappeler que la Ville de Gaspé a subi, depuis les 7 ou 8 dernières années des dizaines de pertes d’emplois dans la fonction publique, autant fédérale et que provinciale. Cette vague de centralisation doit se terminer, et même, être renversée. Les attritions de postes suite aux retraites dans la fonction publique semblent se faire sur le dos des régions plus particulièrement et celles-ci sont ressenties de façon plus marquée ici. Les 150 postes abolis en Gaspésie dans la fonction publique dans les dernières années représenteraient, toute proportion gardée, plus de 4 000 emplois à Montréal. Il faut que ça cesse. Et dans le cas d’Optilab, en plus des emplois, il y a toute la question de la qualité et de l’efficacité des services à la population qui est en jeu, la réforme faisant subir, avec tous les risques que ça comporte, 5 heures de route à des échantillons corporels aujourd’hui analysés à Gaspé. J’aimerais donc que nous recevions la même écoute du ministre dans ce dossier-ci que nous l’avons obtenu pour l’hémodialyse» conclut le maire Côté.