MAIRIE ET DIRECTION GÉNÉRALE

Contactez cette direction

418-368-2104, poste 8503

La Ville de Gaspé atteint ses objectifs financiers et opérationnels pour les 2 premières années du service de vidange des boues de fosses septiques

Après 2 années d’opération d’un nouveau service municipal de vidange des boues de fosses septiques, la Ville de Gaspé est heureuse de dévoiler un bilan financier et opérationnel de ce service à la population. Lorsque la décision fût prise de prendre en charge ce service, nous avions trois principaux objectifs en tête : améliorer le service aux citoyens, diminuer le coût défrayé par les citoyens et améliorer le bilan environnemental de Gaspé en devenant la première municipalité en Gaspésie à assumer la gestion des boues de fosses septiques dont elle avait la responsabilité légale. Après 2 ans, force est de constater que nous avons atteint ces objectifs : l’entièreté des fosses détenant un permis de la municipalité ont été vidangées et les coûts associés à ces vidanges respectent le budget et les prévisions établies avant la mise en place du service. Ainsi, pour la 3e année d’opération, nous prévoyons atteindre un coût par fosse inférieure ou égal à l’objectif de 250$ initialement prévu.

« La Ville de Gaspé est très fière du bilan présenté aujourd’hui. Il faut se rappeler que la prise en charge de la gestion des boues de fosses septiques est une responsabilité légale octroyée aux municipalités par le gouvernement du Québec. En 2015, le Conseil municipal a décidé d’être un précurseur dans la région et s’est guidé sur une triple volonté pour les citoyens non desservis par le réseau d’égout : s’assurer que les citoyens se conformaient à la réglementation provinciale en vidangeant les fosses régulièrement aux 2 ans, diminuer la facture aux citoyens et améliorer notre bilan environnemental, » rappelle le maire Daniel Côté.

 « Après avoir voulu initialement confier la collecte et le traitement au secteur privé par appel d’offres et devant le coût trop élevé suite aux résultats d’un appel d’offres, nous avons pris la décision de prendre en charge complètement ce service après avoir effectué des simulations et des prévisions budgétaires. Nous pouvons dire que nous avons pris la bonne décision : pour les 2 premières années d’opération, nous sommes 11% en-deçà du coût du plus bas soumissionnaire, qui provenait de l’extérieur de la municipalité. Pour la 3e année d’opération, après 2 ans de rodage, nous prévoyons être entre 20% et 24% en-deçà du coût du plus bas soumissionnaire » se réjouit le maire de Gaspé, Daniel Côté.

En effet, le coût moyen par fosse pour les 2 premières années d’opération se situe à 277$. Pour la 3e année, ce coût se situera entre 236$ et 250$ de la fosse. Le respect du budget initialement prévu a également été respecté. De plus, 2 701 fosses, incluant toutes celles ayant un permis municipal, ont toutes été vidangées, ce qui améliorera la performance du traitement des fosses septiques, allongera leur durée de vie et permettra ainsi à la Ville de Gaspé d’améliorer son bilan environnemental.

« Le conseil municipal est très fier de ce bilan et compte remercier tous les employés municipaux ayant contribué à cette réussite. Le défi était de taille : il y aura fallu mettre en place, en 2015, en moins de 3 mois, un service efficace pour les citoyens. Nous pouvons être fiers de cette réussite et miser sur l’avenir pour toujours améliorer notre service et notre bilan afin de rester à l’avant-garde des municipalités gaspésiennes dans ce dossier et d’offrir ce service de façon régulière, sans casse-tête pour les citoyens, et à un coût très avantageux. La Ville de Gaspé compte sur des plans d’eau, des rivières et un environnement exceptionnel, nous avons le devoir de les protéger et ainsi préserver également d’importantes retombées économiques » mentionne le maire, Daniel Côté.

Pour 2017, la Ville de Gaspé compte mettre en place un projet pilote de mesurage afin de vérifier s’il est possible avec ce système d’économiser davantage. Elle compte également effectuer plus de sensibilisation auprès de la population pour que le bilan environnemental soit davantage amélioré.