MAIRIE ET DIRECTION GÉNÉRALE

Contactez cette direction

418-368-2104, poste 8503

La Ville de Gaspé annonce son retrait du programme Environnement-Plage du gouvernement du Québec et réalisera ses propres tests de qualité de l’eau

La Ville de Gaspé annonce qu’elle quitte le programme Environnement-Plage du gouvernement du Québec et qu’à compter de maintenant, elle réalisera ses propres tests de qualité de l’eau à la plage de Haldimand.

« En 2016, on a dû procéder à la fermeture de la plage de Haldimand, la plus populaire de toute la Gaspésie, en raison des tests effectués dans le cadre du programme Environnement-Plage du gouvernement du Québec. Nous avons toujours douté de ces tests et nos doutes sont avérés. Cette année, nous avons mené nos propres tests en même temps que ceux du gouvernement, analysés par le même laboratoire, et nos résultats sont totalement différents. Nos résultats montrent une cote baignable, alors que ceux du gouvernement montrent une cote non baignable. Devant cette incohérence et devant la difficulté d’évaluer les plages en milieu océanique, nous disons que ça suffit, on débarque de ce programme qui ne nous rapporte rien, mais qui, au contraire, vient brimer la réputation exceptionnelle de notre plage! », s’insurge le maire de Gaspé, Daniel Côté.

« Lorsque nous avons communiqué au ministère cette disparité entre nos résultats et les leurs, ils sont restés surpris et nous ont dit qu’ils feraient de nouveaux tests avant de publier les leurs. Mais cet engagement n’a pas été tenu. Or, nous refusons de fermer la plage à la baignade et nous mettons de l’avant nos propres résultats, qui prouvent que l’eau à la plage de Haldimand est d’une qualité exceptionnellement bonne et que les mauvaises cotes obtenues sont vraisemblablement dues à une erreur de manipulation ou à une contamination aléatoire de nature animale ou autre. Il est bon de rappeler que la plage Haldimand était la seule plage membre du programme Environnement-Plage en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine qui se situait en milieu océanique », ajoute le maire.

« Puisque nous tenons à nous assurer de la qualité de notre eau et de la santé des utilisateurs du plan d’eau, nous allons continuer d’effectuer des analyses récurrentes, et nous allons continuer de diffuser les résultats de façon totalement transparente. Sauf que nous nous assurerons que les échantillons seront pris convenablement, en quantité suffisante pour avoir une vue d’ensemble du plan d’eau, et sans provoquer de fermeture indue de la plage en plein cœur des journées estivales. Les citoyens et touristes pourront continuer de profiter du plan d’eau en toute quiétude, et même avec une quiétude supplémentaire, puisque nos tests et analyses seront faits et communiqués de façon extrêmement rigoureuse et transparente », conclut le maire.