Des informations provenant de nos partenaires

Le Musée de la Gaspésie, éditeur du Magazine Gaspésie, est fier de vous annoncer l’entrée du périodique dans l’aventure numérique en rendant disponibles ses publications sur son tout nouveau Site Web : www.magazinegaspesie.ca.

En plus du renouvellement en ligne de l’abonnement, papier ou numérique, de l’achat d’anciennes éditions ainsi que de l’accès aux nouvelles et aux événements du périodique, Magazine Gaspésie pousse l’expérience multimédia au maximum en vous proposant du contenu audio et vidéo inédit dans ses nouvelles éditions! « Avec le Magazine Gaspésie en ligne, nous allons pouvoir offrir une toute nouvelle expérience de lecture aux abonnés. », explique Gabrielle Leduc, coordonnatrice du Magazine Gaspésie. « Nous allons proposer aux lecteurs et aux lectrices du contenu qui va compléter les articles, comme des photographies et vidéos d’archives, entre autres. »

Grâce à cette plate-forme, le Magazine Gaspésie s’assure ainsi une diffusion plus vaste de son contenu et favorise par le fait même la connaissance et l’appréciation de l’histoire et du patrimoine gaspésiens, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de la région.

Le Musée de la Gaspésie est donc très heureux de lancer magazinegaspesie.ca, une plate-forme simple et facile d’accès. Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada.

Pour plus d’informations, contactez Gabrielle Leduc, coordonnatrice du Magazine Gaspésie, au 418 368-1534 poste 102 ou à magazine@museedelagaspesie.ca.

Source : 

Vicky Boulay
Animation et gestion des collections
T : (418) 368-1534 p. 110
C : animation@museedelagaspesie.ca

L’équipe du secondaire d’Improvisation Gaspé, les Improbables, ont remporté la première édition du Tournoi formateur d’improvisation de l’école secondaire de Rivière-du-Loup (TFI) qui se tenait à Rivière-du-Loup les 25, 26 et 27 novembre 2016.

L’équipe des Improbables, constituée par Louis-Gabriel Roussy, François Banville, Andres Felipe Fortier, Héloïse Pelland et Mélodie Syvret a remporté la finale qui l’opposait à l’équipe du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup, avec un score de 5 à 3. De plus, Louis-Gabriel Roussy a reçu le trophée du joueur du tournoi.

Les Improbables étaient encadrés par Amandine Chapelle, formatrice au secondaire pour Improvisation Gaspé, et Kevin Randlett, accompagnateur et formateur. La formation offerte par Improvisation Gaspé reçoit l’aide financière aux manifestations culturelles de la jeune relève amateur.

Improvisation Gaspé, en partenariat avec l’école C.E.-Pouliot de Gaspé, propose des activités d’improvisation aux élèves du secondaire, encadrées par un entraineur. Les élèves apprennent les rudiments du théâtre d’improvisation et les techniques de base du jeu scénique. Les ateliers hebdomadaires permettent aussi de préparer les jeunes joueurs à participer aux événements spéciaux des soirées d’improvisation et à des tournois d’improvisation.


Pour information : 


Alexa Sicart
Coordonnatrice aux évènements et aux communications
418 360-4222
communication.improgaspe@gmail.com



Le Musée de la Gaspésie est heureux de vous convier, le 1er décembre prochain à compter de 17h, au dévoilement du projet FPSO de l’artiste en art visuel, Élise Dubé. L’installation sera présentée dans le hall culturel du Musée de la Gaspésie du 1er décembre 2016 au 4 janvier 2017.

À bord de son esquif en polystyrène, FPSO, fruit de collaborations communautaires et artistiques, vous invite dans une fuite imaginaire et intemporelle, où destins gaspésien, pétrolier et écologique s’entrecroisent. La création s’inspire entre autres des navires pétroliers appelés Unités flottantes de production, de stockage et de déchargement (en anglais Floating Production, Storage and Offloading : FPSO). L’acronyme est renommé Forme Poétique de Survie Organisée.

Depuis 2015, des commerces, des établissements scolaires et des organismes de la Côte-de-Gaspé ont pris part au projet. Le public a répondu à l’appel de l’artiste en récoltant des barquettes de polystyrène noires post-consommation. Ces dernières ont été découpées pour en faire des fibres à assembler entre des fils de coton noir, le tout sur métier à tisser. Ces matériaux constituent l’essentiel de l’installation qui sera présentée dans le hall du musée.

Veuillez prendre note que l’accès est gratuit pour les membres et 5$ pour les non-membres.

Biographie

Née à Montmagny en 1976, Élise Dubé vit à Petite-Vallée en Gaspésie. Elle est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia (Montréal). Son travail explore la broderie et l'assemblage de fibres dans des œuvres bidimensionnelles ou des installations in situ, tandis que ses modes de production oscillent entre l’intime et le communautaire. Ses réalisations ont fait l’objet d’expositions collectives présentées au Québec. Ayant travaillé également comme médiatrice culturelle en art visuel, en théâtre et en chanson pendant une dizaine d’années, elle enseigne aujourd’hui les arts plastiques au Cégep de la Gaspésie et des îles, Campus de Gaspé.
Source : www.elisedube.com

Pour informations :

Vicky Boulay
Animation et gestion des collections
Musée de la Gaspésie
C : animation@museedelagaspesie.ca
T : 418 368-1534 poste 110 Élise Dubé
Artiste en art visuel
C : dube.elise@videotron.ca

À la suite de la sortie du nouveau Magazine Gaspésie intitulé « Souvenirs d’enfance », le Musée de la Gaspésie, éditeur du Magazine, ainsi que le rédacteur en chef et conférencier Jean-Marie Fallu, vous invitent aux causeries itinérantes qui vous feront découvrir ce dossier entièrement consacré au merveilleux monde de l’enfance. Les causeries se tiendront en formule 5 à 7, le 1er décembre à la bibliothèque municipale de Grande-Rivière, le 6 décembre dans les locaux de la Société d'histoire de la Haute-Gaspésie à Sainte-Anne-des-Monts ainsi que le 7 décembre au Musée de la Gaspésie à Gaspé.

Retombez en enfance grâce à ce numéro qui vous fera à découvrir des récits relatant des fragments de vie des enfants d’autrefois. De la venue au monde, jusqu’à l’école, en passant par les bonheurs et les chagrins de l’enfance, vous revivrez avec émotions l’une des périodes les plus marquantes d’une vie!

Prenez note que les causeries sont offertes gratuitement aux membres de la Bibliothèque de Grande-Rivière, de la Maison de la Culture de Sainte-Anne-des-Monts et du Musée de la Gaspésie et au coût de 5$ pour les non-membres.

Remise de certificats de reconnaissance

À l’occasion des causeries, le Musée de la Gaspésie procédera à la remise de certificats de reconnaissance soulignant l’implication de différents acteurs auprès des enfants et des jeunes. Seront honorés lors de la causerie au Musée de la Gaspésie : les Maisons des jeunes, la Fondation du Centre jeunesse Gaspésie-les-Îles, Dr. Marc-André Pouliot ainsi que la Petite École de la Chanson. Finalement, monsieur Patrick Rioux sera honoré lors de la causerie à Sainte-Anne-des-Monts.

Pour plus d’information ou pour vous abonner au Magazine Gaspésie, contactez le 418 368-1534, poste 102 ou au www.magazinegaspesie.ca.

Venez en grand nombre! On vous y attend!

Le 1er décembre à 17h
À la bibliothèque municipale de Grande-Rivière
210 rue du Carrefour
Grande-Rivière

Le 6 décembre à 17h
À la Société d’histoire de la Haute-Gaspésie
5B 1e Av O,
Sainte-Anne-Des-Monts

Le 7 décembre à 17h
Au Musée de la Gaspésie
80 boul. Gaspé
Gaspé


Source : Gabrielle Leduc
Coordonnatrice du Magazine Gaspésie
T : (418) 368-1534 p. 102
C : magazine@museedelagaspesie.ca

Le Centre d’action bénévole Le Hauban recherche des bénévoles pour faire du porte à porte lors de la Guignolée du dimanche 4 décembre, afin d’amasser des sous qui serviront à offrir des bons d’achat dans les épiceries, aux personnes et familles dans le besoin. Il est à noter que ces cartes cadeaux ne peuvent être utilisées pour l’achat de boissons alcoolisées, de produits de tabac et cigarettes ni pour la loterie.

Une douzaine de secteurs restent encore à combler. Un énorme merci de votre implication !

Pour information communiquez avec monsieur Raoul Deraspe au 418 360-6030 !

Une idée de projet en tête ? Vous souhaitez découvrir ou mieux connaître les programmes d'aide financière de la MRC de La Côte-de-Gaspé pour les OBNL et entreprises d'économie sociale du territoire ?

 

Le Musée de la Gaspésie, en partenariat avec la Fondation Bon départ de Canadian Tire, vous convie au vernissage de sa toute nouvelle exposition intitulée « À hauteur d’enfants! Pour les petits… et les grands! » qui aura lieu le vendredi 18 novembre 2016 dès 17 h. Par cette exposition, le Musée de la Gaspésie vous invite à plonger dans l’univers de l’enfance comme il était possible de la vivre au début du XXème siècle dans la péninsule gaspésienne.

L'enfance en Gaspésie, au tournant du XXème siècle, ne se compare en rien à la vie d’aujourd’hui. En fait, jusqu'au début des années 1900, on ne fait aucune distinction entre l'enfance et l'âge adulte. Les enfants sont donc rapidement mis à contribution à la maison et au travail : les filles aident leur mère avec les tâches domestiques et les garçons s’effectuent au champ ou sur la grève avec leur père. L’école, bien qu’obligatoire dès 1870, reste encore facultative ou n’est fréquentée que les mois d’hiver. Par contre, les paysages gaspésiens offrent aux enfants un véritable terrain de jeu grandeur nature. L’été, la baignade compte parmi les activités favorites alors que l’hiver, la glissade et le patin occupent principalement les enfants.

Dans cette exposition, vous retrouverez donc plusieurs artefacts et documents iconographiques témoins de la réalité des enfants gaspésiens du début du XXème siècle. Cette Gaspésie avec ses familles nombreuses, ses écoles de rang, où les heures de labeur étaient bien plus nombreuses que celles consacrées aux loisirs, mais où tous semblent avoir eu des enfances riches de tendresse, d'affection et d’amour.

Rappelons que le vernissage est gratuit pour les membres et 5$ pour les non-membres.

Source :

Vicky Boulay
Coordonnatrice à l’animation et à la gestion des collections
C : animation@museedelagaspesie.ca
T : 418 368-1534, poste 110

Depuis les huit dernières années, plus de 170 partenaires locaux et régionaux (petite enfance, scolaire, municipal, communautaire, santé) de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine se mobilisent autour des saines habitudes de vie. Près de 8 000 000$ ont été investis dans la région depuis 2008, par le Fonds Québec en Forme. Cet important levier financier a grandement contribué à mettre en place des environnements favorables à l’adoption de saines habitudes de vie chez les jeunes, particulièrement ceux issus de milieux défavorisés.

Voici quelques exemples de ce qui a été réalisé au cours des dernières années :

  • Des intervenants de différents milieux ont été formés sur le développement moteur;
  • Des municipalités ont modifié l’offre alimentaire dans les arénas;
  • Des activités parascolaires ont été mises en place (la Ligue amicale primaire interscolaire des Chic-Chocs – LAPICC – a vu le jour);
  • Environ 80 nouveaux jardins communautaires ont été créés;
  • Plusieurs municipalités ont travaillé l’accessibilité aux infrastructures et aux activités physique

Afin de mettre en évidence ces initiatives, des partenaires locaux et régionaux ont uni leurs efforts pour réaliser des capsules vidéo démontrant le travail accompli dans les dernières années. Madame Ingrid Fleurant, coordonnatrice de la Table Régionale Saines Habitudes de Vie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (SHV-GÎM), souligne l’importance de ces réalisations : « Avec ces capsules vidéo, nous souhaitons mettre en valeur le travail des partenaires qui ont contribué à transformer, un geste à la fois, les différents milieux de vie des jeunes pour les rendre plus favorables aux saines habitudes de vie et nous espérons qu’elles puissent en inspirer d’autres. »

Pour visualiser la capsule vidéo sur les jardins communautaires : www.shvgim.ca

De passage dans la région, le directeur général de Québec en Forme, Éric Lamothe, en a profité pour assister au dévoilement de la 1re capsule vidéo sur la mise en place de jardins communautaires. Selon Monsieur Lamothe, « la mise en valeur de ces initiatives nous permet de constater que de nombreux changements se sont opérés dans la région au cours des dernières années, mais il nous rappelle aussi l’importance du travail qui a été réalisé grâce à l’engament des partenaires de la région. De telles initiatives se sont déployées à travers tout le Québec faisant en sorte que la norme sociale a évolué positivement en faveur des saines habitudes de vie. »


Un mouvement collectif pour soutenir la poursuite du travail amorcé dans la région et pour l’ensemble du Québec
Par ailleurs, plusieurs partenaires de la région manifestent présentement leur appui au Regroupement pour un Québec en santé. Selon Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine, « il est important de maintenir la mobilisation et de poursuivre nos efforts collectifs afin de mettre en place des environnements favorables aux saines habitudes de vie afin d’améliorer la santé et la qualité de vie de nos citoyens. »

En effet, ce vaste mouvement collectif en faveur des saines habitudes de vie a vu le jour dans les dernières semaines. Tous les partenaires de même que les citoyens sont invités à appuyer le Regroupement pour réclamer au Gouvernement du Québec de poursuivre et d’intensifier les investissements dans la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie tout en favorisant la diminution de la consommation de produits qui nuisent à la santé des Québécois et Québécoises.

Pour appuyer le Regroupement pour un Québec en santé : pourunquebecensante.org

À propos de la Table Régionale Saines Habitudes de Vie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
La Table Régionale Saines Habitudes de Vie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine est un lieu de concertation et de réseautage régional pour favoriser l’adoption et le maintien des saines habitudes de vie par les jeunes et leurs familles.

Pour de plus amples renseignements :

Ingrid Fleurant
ingrid.fleurant.cisssgaspesie@ssss.gouv.qc.ca
418-368-2443 poste 5391
Mélissa Plourde
mplourde@quebecenforme.org
418-360-4696

Le conseil d’administration et les employés du Musée de la Gaspésie désirent féliciter Jules Bélanger qui se verra remettre, le 9 novembre prochain à l’Hôtel du Parlement à Québec, le prix Gérard-Morisset, une des plus hautes distinctions décernées annuellement par le gouvernement du Québec en patrimoine.

Ce prix lui est remis en raison de l’immense travail qu’il a accompli pour la reconnaissance du patrimoine culturel québécois – particulièrement celui de la Gaspésie –, un héritage sans lequel, dit-il, nous serions sans mémoire ni destination.

D’abord grand pédagogue, M. Bélanger a toujours été animé par le développement et le rayonnement de sa région natale, la Gaspésie, lui qui s’est investi dans de nombreuses causes culturelles, sociales et politiques. Le Musée de la Gaspésie aimerait surtout souligner son implication des premiers instants au sein de la Fondation de la Société historique de la Gaspésie et son leadership dans le projet de la création du Musée de la Gaspésie, ouvert en 1977. Ayant assuré la présidence du conseil d’administration de 1977 à 1995, M. Bélanger en est toujours un membre actif et constitue la mémoire vivante de l’organisme. Par ses actions, M. Bélanger a certainement contribué à positionner la Gaspésie sur la carte culturelle du Québec et en a assuré la notoriété.

Les prix du Québec

Les Prix du Québec sont un hommage aux personnes qui se sont distinguées par une carrière remarquable dans leur domaine d'activité culturel ou scientifique.

Le prix Gérard-Morisset est décerné depuis 1992 à une personne pour l'ensemble de sa carrière consacrée au patrimoine. Les activités reconnues pour l’attribution de ce prix sont la recherche, la création, la formation, la gestion, la conservation et la diffusion dans le domaine du patrimoine culturel.

Source :

Vicky Boulay
Coordonnatrice à l’animation et à la gestion des collections
C : animation@museedelagaspesie.ca
T : 418 368-1534, poste 110