COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Dernières nouvelles

CAMPAGNE ÉLECTORALE 2018 : LA VILLE DE GASPÉ FAIT CONNAÎTRE SES ATTENTES ENVERS LE PROCHAIN GOUVERNEMENT

À l’occasion de la campagne électorale, la Ville de Gaspé désire faire connaître ses attentes aux candidats locaux et au prochain gouvernement qui sera élu au scrutin d’octobre. Démographie, logement, transport, diversification des revenus municipaux ainsi que le développement économique figurent à la liste des priorités de la municipalité.

« La présente campagne électorale est importante pour le milieu municipal. Plusieurs enjeux cruciaux seront à l’ordre du jour du prochain gouvernement pour aider les municipalités à assumer les nombreuses responsabilités qui leur incombent. C’est aussi le prochain gouvernement avec lequel nous négocierons le prochain pacte fiscal. Nous tenons à ce que le prochain gouvernement agisse en partenaire et respecte l’autonomie municipale comme principe de base à la relation Québec-municipalités. C’est dans cet esprit que nous tenions à faire connaître nos priorités aux candidats et candidates qui se présentent dans la circonscription de Gaspé » mentionne le maire, Daniel Côté.

La Ville de Gaspé, à l’instar de l’Union des municipalités du Québec, réclame une diversification des revenus municipaux. D’abord, le gouvernement doit payer 100% des en-lieu de taxes, alors que présentement, il en paie entre 66% et 80%, alors que la Ville lui offre 100% des services. Elle aimerait également un remboursement de 100% de la TVQ qu’elle paie (actuellement 50%) ainsi que le transfert d’un point de TVQ au monde municipal. Ensemble, ces mesures représenterait plus de 680 000$ directement dans les coffres de la Ville de Gaspé chaque année.

« Le régime de taxe foncière a atteint ses limites pour le monde municipal. Il faut que le prochain gouvernement puisse travailler avec les municipalités pour trouver des alternatives à ce mode de taxation et des nouveaux fonds pour les villes. Ces nouveaux revenus pour la Ville de Gaspé permettraient de soulager les contribuables tout en assurant le déploiement d’un panier de services toujours plus intéressant » mentionne le maire de Gaspé.

Outre la diversification des revenus municipaux, la Ville de Gaspé demande à ce que le gouvernement appuie ses priorités dans le cadre du prochain mandat. Les transports, la démographie, le logement, les projets d’infrastructures et le soutien aux secteurs économiques moteurs de la municipalité sont requis.

« Gaspé vit une importante pénurie de main-d’œuvre. Il faut que le gouvernement appuie les démarches régionales et locales visant à attirer de nouvelles familles sur notre territoire. Il faut aussi obtenir des services de transport du 21e siècle. À ce chapitre, nous espérons des engagements clairs et fermes pour appuyer notre projet d’amélioration de l’aéroport Michel-Pouliot, pour soutenir l’avènement de concurrence dans le transport aérien, pour garantir le retour du train à Gaspé de façon complète et rapide, et pour investir dans le déploiement de la zone industrialo-portuaire de Gaspé, qui inclut nos parcs industriels de Rivière-au-Renard, Sandy Beach et les Augustines » détaille Daniel Côté.

« Nos créneaux d’excellence que sont le tourisme, les pêches et l’éolien ont besoin d’un meilleur soutien. Il faudra trouver des façons créatives de les aider pour diversifier notre économie : tourisme hivernal, croisières, nouvelles réalités dans les pêches avec le retour du poisson de fond, éolien communautaire, repowering éolien, etc. Il en va de même de nos services publics gouvernementaux, comme les secteurs de la santé et de l’éducation. Nous souhaitons également que le gouvernement décentralise sa fonction publique vers les régions, et que les emplois publics en région soient maintenus, voire augmentés. Ce sont des conditions de base à l’occupation et la vitalité de nos régions » continue le maire Côté.

La Ville de Gaspé transmettra l’ensemble de ses revendications (en annexe au présent communiqué) à chacun des candidats qui se présentent dans la circonscription de Gaspé. Le maire demeure ouvert à rencontrer chaque candidat au nom du Conseil municipal pour échanger sur ces enjeux.

Annexe : Liste des dossiers prioritaires identifiés par la Ville de Gaspé

  • Démographie et logement
    • En surplus de ce que nous faisons avec le programme FARR, mieux soutenir la Stratégie Vivre en Gaspésie et les initiatives locales d’attraction des familles et de la main-d’œuvre;
    • Régionaliser l’immigration et avoir un bureau du ministère de l’Immigration à Gaspé (86% des immigrants s’installent à Montréal alors que 55% des emplois disponibles sont à l’extérieur de Montréal…);
    • Bonifier le programme Accès-logis (pour les logements sociaux) en y reconnaissant les spécificités régionales (en région : coûts de construction plus élevés / prix du loyer plus bas);
    • Établir un programme de soutien aux logements privés en région (en région : coûts de construction plus élevés / prix du loyer plus bas);
    • Établir des incitatifs pour la construction de maisons par les jeunes familles (à l’instar de ce que fait la Ville de Gaspé en remboursant les droits de mutations pour les jeunes diplômés).
  • Transport
    • Confirmer rapidement les investissements requis à l’aéroport de Gaspé dans le cadre du nouveau programme d’infrastructures aéroportuaires (allongement de la piste + aérogare et infrastructures connexes);
    • Implanter un programme pour susciter de la concurrence dans le transport aérien afin de favoriser une baisse du prix des billets d’avion (suivant le reste du Canada, le prix du billet pourrait être réduit de moitié avec l’avènement de concurrents);
    • Poursuivre le déploiement de la Zone industrialo-portuaire (ZIP), incluant les parcs industriels de Rivière-au-Renard, Sandy Beach et des Augustines;
    • Compléter les investissements sur le chemin de fer jusqu’à Gaspé pour la marchandise et les passagers, et prioriser les investissements sur l’axe Gaspé-Percé pour remettre en circulation le train touristique;
    • Bonifier les investissements routiers dans le secteur de Gaspé et de la Côte-de-Gaspé;
    • Bonifier le soutien pour le transport collectif et interurbain.
  • Diversification des revenus municipaux
    • Si le prochain gouvernement réalise les actions ci-bas, cela représenterait plus de 680 000$ en nouveaux revenus pour la Ville de Gaspé, permettant de soulager les contribuables tout en permettant le déploiement d’un panier de services toujours plus intéressant :
    • En-lieu de taxes : si le gouvernement du Québec payait 100% de ses en-lieux de taxes : 380 000$ par année pour la Ville (actuellement, dépendamment du type d’édifice, le gouvernement paie de 66% à 80% de ses taxes municipales sur les écoles, les hôpitaux, etc. alors que la Ville lui offre 100% des services);
    • Remboursement de 100% de la TVQ payée par la Ville : excluant l’immobilisation, 300 000$ par année pour la Ville (actuellement, 50% de la TVQ est remboursée par Québec, alors que le fédéral rembourse 100% de la TPS);
    • Transfert d’un point de TVQ : aucun revenu supplémentaire, car cela remplacerait divers programmes gouvernementaux, mais ce revenu serait indexé d’environ 5% par année (tendance de l’évolution des revenus de TVQ au Québec) au lieu d’être gelé au gré des pactes fiscaux.
  • Bonification des programmes en infrastructures municipales
    • Eau potable et eaux usées;
    • Loisirs, sport et culture (notamment pour le futur aréna de Gaspé) où, trop souvent, l’aide gouvernementale est plafonnée à seulement 50%.
  • Garage du MTQ au centre-ville :
    • Relocaliser rapidement le garage du MTQ dans le parc industriel des Augustines.
  • Meilleur soutien à nos secteurs économiques :
    • Tourisme (développement des niches, ex. : tourisme hivernal, croisières, etc.);
    • Pêches (conversion vers le sébaste, 2e-3e transformations, etc.);
    • Éolien (volet communautaire, repowering à venir dès 2020, etc.);
    • Services publics (santé, éducation, etc.).