COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Dernières nouvelles

Délégation gaspésienne en Bretagne : UNE MISSION ÉCONOMIQUE FRUCTUEUSE!

Du 27 octobre au 3 novembre, une délégation gaspésienne s’est rendue dans la région de Bretagne, en France, pour y mener une mission économique, sous les thématiques du tourisme, de la formation et des énergies nouvelles. Le déploiement de l’entente de jumelage avec St-Malo et la participation à l’Assemblée générale annuelle du Réseau Si tous les ports du monde auront permis d’intensifier les relations de Gaspé à l’étranger et de faire de nouveaux pas vers l’avant dans ses relations internationales. La délégation gaspésienne était composée du maire de Gaspé, Daniel Côté, qui agissait également comme chef de mission, de la Cheffe Manon Jeannotte de la Nation Micmac de Gespeg, du directeur du Centre de formation professionnelle de la Côte-de-Gaspé, Claudio Bernatchez, du directeur exécutif de Destination Gaspé, Stéphane Ste-Croix et de l’Agente en tourisme et marketing du Site d’interprétation Micmac de Gespeg, Fannie Langlois.

« Notre court séjour nous aura permis de renforcer nos actions concrètes dans le jumelage avec St-Malo, et ce, en marge de l’une des plus prestigieuses courses de voiliers au monde, la Route du Rhum. Nous avons pu rencontrer des dignitaires comme le président de la Guadeloupe, Monsieur Ary Chalus, la ministre des Outre-mer du gouvernement de France, Madame Annick Girardin et le député d’Ille-et-Vilaine, Monsieur Gilles Lurton. Sous l’initiative du maire de St-Malo, Claude Renoult, nous en avons aussi profité pour signer conjointement un nouvel accord, soit la participation à un appel d’offres des États français et québécois sur la coopération décentralisée, devant nous permettre d’obtenir du soutien financier de nos gouvernements dans le cadre du déploiement de notre jumelage. D’ailleurs, la Délégation générale du Québec à Paris nous avait offert gracieusement la Maison du Québec à St-Malo pendant 2 jours, où nous avons pu mettre en exposition de grands imprimés et des vidéos de Gaspé et de Gespeg. Nous avons aussi multiplié les rencontres avec une panoplie d’acteurs, dont le Comité de jumelage de St-Malo, avec qui nous avons convenu d’implanter nos vitrines touristiques prévues à l’entente de jumelage d’abord sous forme audiovisuelle : des vidéos promotionnelles et culturelles de Gaspé seront donc diffusées périodiquement à St-Malo, et nous en ferons de même, afin de promouvoir le tourisme de nos villes respectives. Finalement, nous avons participé à l’Assemblée annuelle de Si tous les ports du monde, où étaient présents 8 pays : la France, le Japon, la Norvège, le Danemark, l’Italie, l’Espagne, l’Irlande et le Canada; le Réseau étant à un carrefour avec l’annonce de la retraite de son fondateur et coordonnateur, nous avons mis en place un comité de transition auquel Gaspé participera activement. Bref, ce furent des journées extrêmement chargées, mais très porteuses », affirme le maire de Gaspé, Daniel Côté.

« Pour notre part, il s’agissait d’une première démarche de ce type, alors je remercie le maire de nous avoir invités; c’est un signe que notre alliance convenue récemment porte ses fruits! Toute la question du jumelage avec St-Malo est une chose à laquelle nous tenons, car elle favorise l’établissement de liens économiques et culturels nous permettant de remettre notre Nation à l’avant-scène de l’histoire entourant l’arrivée de Jacques Cartier en territoire Mi’gmaq en 1534. Sous le regard européen, la présence des Premières Nations en Amérique est souvent occultée. Ainsi, nous avons pu rencontrer des responsables du Manoir de Jacques-Cartier pour travailler à une meilleure reconnaissance de la place que notre nation occupait à l’époque. Nous en avons fait de même avec la Mairie de St-Malo et son Office du tourisme. Nous avons convenu de travailler sur des projets communs mettant en valeur notre communauté et suscitant du développement touristique. Finalement, j’ai pu m’adresser ouvertement aux membres du Réseau Si tous les ports du monde pour souligner ces faits historiques et remettre de l’avant l’importance de notre Nation dans l’histoire, mais aussi dans le développement de la Gaspésie. Je suis confiante que nous ayons établi des bases solides pour l’avenir », mentionne la Cheffe Manon Jeannotte de la Nation Micmac de Gespeg.

« Je suis vraiment heureuse d’avoir pu accompagner notre Cheffe dans cette mission. Les liens développés avec le Manoir de Jacques-Cartier sont un gage d’avenir pour notre Site d’interprétation. Nous avons beaucoup à partager. Le Manoir, qui est d’ailleurs le véritable manoir où résidait Jacques Cartier à St-Malo, a été restauré grâce à des fonds de la Fondation McDonald Stewart de Montréal, avec laquelle nous avons également entrepris des contacts. Nous avons aussi eu une bonne rencontre avec l’Office du tourisme de St-Malo, qui gère un afflux touristique moyen de 3 millions de touristes par année, afin de mettre la table pour des collaborations en termes de promotion culturelle et touristique. Finalement, nous avons profité de ce séjour pour faire de la promotion touristique du Site d’interprétation de Gespeg dans plusieurs endroits majeurs de St-Malo », ajoute l’Agente en tourisme et marketing du Site d’interprétation Micmac de Gespeg, Fannie Langlois.

« Arriver à St-Malo en pleine effervescence de la Route du Rhum, où 2 millions de touristes convergent tous les 4 ans, c’est magique pour un amateur de voile faisant sa carrière dans le domaine touristique! J’ai donc pu expérimenter la gestion d’un événement touristique aussi phénoménal en échangeant avec des membres de l’organisation, puisque leur expérience en gestion d’événements de grande envergure peut nous être profitable. De plus, le maire m’a confié la mission de veiller à la mise en œuvre de la vitrine touristique que nous devons déployer sur St-Malo  dans le cadre de l’entente de jumelage entre nos 2 villes, qui prendra d’abord la forme d’un partage de vidéos de promotion culturelle et touristique. Nous ne pouvons pas passer à côté d’une offre aussi exceptionnelle que de voir Gaspé être omniprésente sur les plateformes audiovisuelles et web d’une ville aussi populaire que St-Malo pour une clientèle touristique axée sur le maritime. Sincèrement, nous avons là des opportunités exceptionnelles pour faire rayonner notre coin de pays et tirer notre épingle du jeu en faisant valoir notre identité et notre authenticité », précise Stéphane Ste-Croix, directeur exécutif de Destination Gaspé.

« De mon côté, je souhaitais tenter une première approche sur le terrain en terme de recrutement d’étudiants étrangers au Centre de formation professionnelle de la Côte-de-Gaspé. J’ai donc entamé des discussions avec l’Institut des métiers de St-Malo, qui accueille plus de 2000 étudiants chaque année, principalement dans son école de cuisine, et nous avons exploré différentes possibilités en ce sens. J’ai aussi pu assister à l’Assemblée générale annuelle du Réseau Si tous les ports du monde où, parmi la kyrielle d’acteurs, j’ai entrepris des contacts avec le président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Côte-d’Ivoire, Monsieur Faman Touré, pour d’éventuelles collaborations, notamment avec notre École de cuisine. Finalement, j’ai eu l’opportunité, à la Maison du Québec, auprès des membres du Réseau Si tous les ports du monde, et à divers endroits de Rennes et de St-Malo, de faire la promotion de nos formations en vue d’attirer des étudiants étrangers chez nous. Ce type d’événements nous offre des occasions en or qu’il nous appartient de faire mûrir par la suite, alors je suis très heureux d’avoir pu participer à cette mission », ajoute le directeur du Centre de formation de la Côte-de-Gaspé, Claudio Bernatchez.

En plus de ses retombées économiques, touristiques et culturelles, la mission aura permis d’obtenir une visibilité majeure en Bretagne et dans l’ouest de la France, par l’apport des médias de la région, dont l’ouest de la France et le Télégramme, sans compter les médias sociaux, contribuant à mettre continuellement Gaspé à l’avant-scène.

En terminant, rappelons quelques informations techniques. La Ville de Gaspé est membre du Réseau Si tous les ports du monde depuis 2011, sous l’initiative de Claudine Roy de la TDLG. Le maire Côté a d’ailleurs assuré la présidence du Réseau en 2015-2016, après St-Malo et avant de la céder à Gênes lors de l’Assemblée générale de 2016 qui s’est tenue à Gaspé. Les Villes de St-Malo et Gaspé sont jumelées depuis 2017, après signature de l’entente sous le monument de la Croix de Jacques-Cartier à Gaspé par les maires Claude Renoult et Daniel Côté. L’entente de jumelage prévoit des actions très concrètes, qui se déploient à très bon rythme : échanges de correspondances entre les jeunes du primaire (depuis 2017), échanges de travailleurs étudiants durant la période estivale dans le cadre du programme Intermunicipalités (existant avant le jumelage), échange de vitrines touristiques (projet en branle pour 2019), maillage entre nos centres de recherches (en cours) et maillage entre nos acteurs économiques (en cours).