COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Dernières nouvelles

La Ville de Gaspé dévoile son projet de développement de l’aéroport Michel-Pouliot de Gaspé

La Ville de Gaspé dévoile son projet de développement de l’aéroport Michel-Pouliot de Gaspé Crédit photo : Freepik

Le conseil municipal confirme son intention d’aller de l’avant avec un vaste projet d’agrandissement et de modernisation des infrastructures de l’aéroport Michel-Pouliot, notamment avec un allongement de la piste de 1 000 pieds, laquelle passera à 5 500 pieds. Ce dépôt s’inscrit dans la volonté de la Ville de Gaspé d’améliorer ses infrastructures aéroportuaires afin d’offrir un meilleur service aux voyageurs, d’améliorer la sécurité de ses installations et de diminuer la fréquence d’annulation des vols.

La Ville de Gaspé a développé une vision globale de développement de l’aéroport qui comprend la réfection de la piste actuelle et son allongement, la rénovation de l’aérogare et diverses améliorations aux autres infrastructures pour un total estimé à 11,5 millions $, dont 1,2 million $ (environ 10 %) proviendrait de fonds municipaux. La Ville de Gaspé a également divers projets pour générer des revenus qui permettront d’améliorer le financement de cette infrastructure majeure pour le développement économique de Gaspé.

« Nous avons fait nos devoirs ces dernières années en étudiant les différentes possibilités pour développer notre aéroport et améliorer nos infrastructures. Avec la volonté affichée par le gouvernement du Québec lors du Sommet sur le transport aérien régional d’investir dans ses infrastructures, et avec la confirmation de ces intentions dans le dernier budget québécois, la Ville est maintenant prête à passer à l’action et sollicitera les deux ordres de gouvernement pour financer le projet. Nous croyons que le projet sur la table est réaliste et contribuera de façon majeure au développement futur du Grand Gaspé et de toute la pointe de la Gaspésie », mentionne le maire de Gaspé, Daniel Côté.

« La Ville de Gaspé a fait de l’amélioration de la desserte aérienne une priorité depuis plusieurs années. Notre projet vise à la fois l’amélioration de la sécurité des passagers et l’amélioration de la desserte aérienne. Avec une piste de 5 500 pieds et l’installation de nouveaux équipements d’approche, de nouveaux types d’appareils seront en mesure d’atterrir plus facilement, ce qui favorisera la venue de plus gros appareils, une éventuelle concurrence au monopole actuel d’Air Canada et la facilitation des évacuations médicales avec le nouvel avion-hôpital du gouvernement du Québec. De plus, nous entendons rénover l’aérogare, améliorer les infrastructures d’eaux usées, et agrandir le stationnement de l’aéroport afin d’améliorer la qualité du service offert aux usagers qui, espérons-le, seront de plus en plus nombreux en raison de ces améliorations et des nouveaux incitatifs gouvernementaux prévus au dernier budget provincial », ajoute le maire.

GÉNÉRER DE NOUVEAUX REVENUS POUR L’AÉROPORT

Par ailleurs, la Ville de Gaspé a travaillé sur un autre volet alors qu’elle a demandé à une firme spécialisée de réaliser une étude sur différentes façons de générer de nouveaux revenus pour améliorer la rentabilité de l’aéroport et d’en assurer la pérennité financière. L’étude recommande plusieurs projets sur lesquels la municipalité pourrait miser pour augmenter l’achalandage de l’aéroport et pour profiter des terrains disponibles à proximité. Ces projets demanderont par contre du démarchage et un travail de collaboration avec plusieurs partenaires publics et privés. C’est pourquoi la Ville de Gaspé entamera bientôt des démarches pour de faire de la prospection et du maillage avec différents partenaires industriels, publics ou institutionnels afin de développer des projets porteurs et générateurs de revenus pour l’aéroport.

« Par exemple, à l’instar de ce qui a été développé avec les croisières internationales au niveau maritime, nous pourrons viser du tourisme de niche au niveau de l’aérien. Nous avons aussi l’intention d’étudier de façon plus approfondie la possibilité de calquer le modèle développé à l’aéroport de St-Méthode (Régie de l’Aéroport de Dolbeau-Mistassini-Normandin-St-Félicien) en utilisant les terrains municipaux voisins de l’aéroport afin d’y développer son potentiel agricole avec des produits de niche. Ces pistes de solutions pourraient apporter de nouveaux revenus afin d’améliorer la rentabilité de l’aéroport et de pérenniser celle-ci », précise le maire.

« Nous sommes très optimistes pour la suite des choses. Avec l’appui des gouvernements, nous pourrons offrir à nos voyageurs et à notre population une meilleure desserte aérienne. Avec ces projets, nous venons répondre à deux enjeux majeurs pour notre aéroport, soit l’amélioration de nos infrastructures et de nos revenus d’exploitation. Je tiens à dire à la population que nous travaillons également activement sur un troisième enjeu, soit la réduction du prix du billet, où il faudra une concertation entre les municipalités et les gouvernements pour offrir un meilleur environnement réglementaire et fiscal et ainsi obtenir une meilleure compétition dans le domaine aérien au Québec. Le gouvernement du Québec a d’ailleurs mis l’épaule à la roue sur ce dossier lors du Sommet aérien du 2 février et dans son dernier budget. Nous continuerons d’être proactifs, puisque l’avenir de la région passe par son réseau de transport, et spécialement par le transport aérien! », conclut le maire de Gaspé, Daniel Côté.