fbpx
Français English

LA VILLE DE GASPÉ MANDATE LE COMITÉ ZIP DE LA GASPÉSIE POUR MENER DES CONSULTATIONS PUBLIQUES AU SUJET DE LA CONCILIATION DES USAGES SUR LES PLAGES

Pour répondre à la situation vécue sur certaines plages situées sur le territoire du Grand Gaspé cet été, la Ville annonce que le Conseil municipal a officiellement mandaté le Comité ZIP de la Gaspésie pour mener à terme des consultations publiques auprès des différents groupes d’utilisateurs et de la population en général, quant aux problématiques et aux pistes de solutions possibles pour y atténuer les conflits d’usages et assurer leur protection. Les consultations débuteront ce mois-ci auprès de différents groupes ciblés. Au début 2021, une 2e phase de consultation sera également organisée afin de valider les problématiques et les pistes de solutions envisagées. L’objectif est de se donner un plan d’action à court, moyen et long terme, et de guider les négociations à venir avec le Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MÉRN) pour une éventuelle délégation de gestion qui permettrait à la Ville et à la MRC de mieux réglementer ces territoires appartenant au gouvernement.

« Nous n’avons pas oublié l’été que nous avons vécu et les problématiques vécues sur nos plages. Il est clair que le contexte particulier de la pandémie, la diminution de l’offre de camping et un engouement pour les activités de plein air ont apporté une pression importante sur nos plages, plus particulièrement sur nos flèches de sable qui sont parmi les plus belles plages de la Gaspésie, mais également parmi les plus fragiles au plan environnemental. Le mandat octroyé au comité ZIP est de consulter les différents groupes d’utilisateurs sur les problématiques et les pistes de solutions pour les atténuer dans le futur. Les comités citoyens, les groupes d’intérêts et la population seront impliqués dans le processus et le comité ZIP a d’ailleurs déjà procédé ailleurs sur le territoire gaspésien à ce type de démarche » indique le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Le processus débutera en novembre 2020 avec une prise de contact auprès des principaux acteurs aux dossiers. Une première série de consultations, en mode virtuel, aura lieu par la suite au mois de décembre pour cibler les principales problématiques. En février et mars, des consultations seront menées sur les pistes de solutions à privilégier, autant auprès des différents groupes d’acteurs ciblés que de la population en général. Enfin, le rapport final sera déposé en avril 2021. À travers le processus, après la première série de consultations, les négociations d’une entente de délégation de gestion pourront débuter avec le MÉRN.

« Nous sommes conscients que la population a différentes opinions sur la façon d’encadrer les activités permises ou interdites sur les plages et sur ce qui devrait être fait; certains privilégient une plus grande protection environnementale, alors que d’autres voient les plages comme un fort vecteur d’attraction citoyenne et touristique. Évidemment, il y a également des limites financières et techniques sur ce que nous pouvons faire sur les nombreuses plages de la municipalité. Nous espérons que le processus consultatif proposé amènera des idées innovantes et qui feront le plus grand consensus au sein de la population. Tout ne pourra être fait en une année, mais nous sommes confiants que de premières actions pourront être mises en œuvre dès 2021, afin d’atténuer les conflits d’usages et améliorer nettement la situation » conclut le maire de Gaspé.

Un comité de suivi composé de 7 personnes incluant des élus, des professionnels et un représentant de l’organisme Destination Gaspé sera formé afin d’assurer le bon déroulement de la démarche. Le coût du mandat est de 15 000$ et sera assumé par la Ville de Gaspé et la MRC de la Côte-de-Gaspé.