fbpx
Français English
Communiqués de presse

Communiqués de presse (163)

LA VILLE DE GASPÉ ANNONCE DES CHANGEMENTS À LA TÊTE DE L’ORGANISATION

Gaspé, le 29 novembre 2022 – La Ville de Gaspé annonce des changements majeurs à la tête de son organisation administrative. Ainsi, elle annonce la nomination de Jocelyn Villeneuve à titre de directeur général. Il succèdera ainsi à Sébastien Fournier, qui deviendra désormais directeur général adjoint. L’actuel trésorier, directeur des Services administratifs et de l’Aéroport, Dave Ste-Croix, deviendra aussi directeur général adjoint tout en conservant ses tâches actuelles. De plus, la Ville annonce également qu’elle procédera sous peu à la dotation d’un poste consacré exclusivement aux communications.

« Gaspé connait une vague de développement sans précédent, nécessitant certains ajustements afin de mieux soutenir cette croissance. Ces changements surviennent suite au départ du directeur des Communications et des Dossiers stratégiques, ainsi qu’au récent arrêt de travail de l’actuel directeur général, favorisant par le fait même une réflexion personnelle et professionnelle quant à la suite de son parcours. Le Conseil souhaitait aussi un renforcement des communications externes par l’embauche d’une personne à temps plein et avait aussi des talents à l’interne qu’il souhaitait maximiser. C’est ainsi que ces changements majeurs sont devenus incontournables à mes yeux et aux yeux du Conseil », résume le maire Daniel Côté.

Directeur général : Monsieur Jocelyn Villeneuve est aménagiste de profession. Il détient une maîtrise en développement régional et un DESS (2e cycle) en administration publique régionale. Après divers postes dans les régions du Québec, il a été directeur de l’Urbanisme, de l’Aménagement et de l’Environnement de la Ville de Gaspé pendant 14 ans; à travers ce mandat, il a assuré l’intérim de la direction générale de la Ville en 2010 et de la direction des Travaux publics entre 2013 et 2015. Depuis 5 ans, il est directeur général de la MRC de Rivière-du-Loup. Sa connaissance de Gaspé, sa vaste expérience du milieu municipal, son expérience comme directeur général et sa vision de développement sont autant d’atouts faisant de lui la meilleure personne pour prendre le relai. Il reçoit l’entière confiance du Conseil municipal.

Directeur général adjoint : Monsieur Sébastien Fournier est notaire de profession. Greffier de la Ville de 2005 à 2006, directeur des Services juridiques et greffier le de 2007 à 2010, puis directeur général ces 12 dernières années, il a travaillé sans compter les heures et est toujours prêt à s’impliquer pour faire avancer sa ville, mais à un degré différent. De récents ennuis de santé l’ont amené à cette réflexion et le Conseil municipal a choisi de lui offrir un poste d’importance lui permettant d’atteindre ce double-objectif. On lui reconnait une rigueur inégalable et il saura continuer de faire profiter l’organisation de ses qualités complémentaires à celles de monsieur Villeneuve.

Directeur général adjoint : Monsieur Dave Ste-Croix est comptable de profession. Il est trésorier et directeur des Services administratifs de la Ville de Gaspé depuis 2003. À ces responsabilités s’est ajoutée la direction de l’Aéroport en 2010. Il a assuré l’intérim à la direction générale en 2010 ainsi que cet été, lors de l’arrêt de travail de monsieur Fournier. Il a montré beaucoup d’intérêt et de compétences pour assumer davantage de responsabilités à l’intérieur de l’organisation. On lui reconnaît une grande rigueur dans la gestion des finances et des différents dossiers dont il a assumé la charge; les nombreux investissements des dernières années à l’aéroport sont d’ailleurs le fruit de son leadership et de l’équipe qu’il dirige.

Communications : Finalement, le Conseil municipal souhaite intégrer une ressource exclusivement consacrée aux communications, un poste qui sera à pourvoir dans les prochaines semaines après un appel de candidatures. À l’ère des réseaux sociaux et des révolutions technologiques, dans un contexte où la notoriété de Gaspé a pris de l’envergure, l’embauche d’une personne dédiée aux communications sera un plus pour les services aux citoyens.

« De tels changements organisationnels sont le fruit d’une intense réflexion. Au conseil, nous voulons ardemment soutenir la nouvelle vague de développement qui se passe chez nous. Pour y arriver, nous avons besoin de fédérer des gens compétents et aptes à propulser le développement de Gaspé à un autre niveau. C’est pourquoi nous avons apporté ces changements qui, nous y croyons fortement, permettront de soutenir les projets majeurs en cours et ceux qui nous attendent pour rehausser le cadre de vie des citoyennes et citoyens, notamment en développements résidentiels, commerciaux et industriels, en infrastructures de sports, loisirs, culture, en gestion des eaux, et j’en passe », précise Daniel Côté.

« Je félicite sincèrement monsieur Villeneuve d’avoir fait le choix de rentrer à Gaspé pour désormais y diriger la Ville. Je remercie également monsieur Fournier pour le leadership qu’il a su démontrer ces 12 dernières années à la direction générale; notre tandem a permis de propulser Gaspé sur une croissance inégalée. Je salue aussi sa grande résilience et sa volonté de poursuivre le travail avec nous malgré les enjeux de santé qui l’ont ennuyé. Je remercie aussi monsieur Ste-Croix pour son excellent leadership, pour son intérêt à assumer davantage de responsabilités, et je le félicite d’avoir accepté de compléter ce trio digne des lignes majeures. La gestion et le développement de Gaspé sont entre bonnes mains », conclut le maire Daniel Côté.

Notons que ces changements entreront en vigueur en février prochain.

- 30 -

Informations et entrevues :        Daniel Côté, maire

                                                  418-368-2104 p.8503

Gaspé, le 9 novembre 2022 – La Ville de Gaspé lance aujourd’hui les consultations en ligne sur l’hébergement touristique de courte durée. Le conseil municipal veut obtenir l’opinion des citoyens interpellés par ce phénomène avant d’aller de l’avant avec un projet de Règlement qui viendra régir ce type d’hébergement. La Ville de Gaspé veut également sonder les propriétaires de logements locatifs de courte et longue durée afin d’obtenir leurs pouls également.

« Nous lançons aujourd’hui les consultations en ligne pour que notre équipe puisse avoir le pouls de la population sur cet enjeu important qu’est l’hébergement touristique de courte durée. En cette période de forte demande pour des logements à l’intérieur de la Ville de Gaspé, plusieurs voix se sont élevées afin que la municipalité encadre mieux le phénomène des AirBNB, VRBO et autres plateformes permettant à des propriétaires de louer des résidences sur de courtes périodes. Bien que le phénomène touche environ 1,1% de l’ensemble des unités d’habitation de la Ville de Gaspé, nous voulons nous pencher sur ce phénomène et adopter une réglementation qui fera en sorte que notre encadrement puisse limiter la multiplication de ces logements et ainsi favoriser les logements locatifs à l’année pour nos citoyens et nos travailleurs » mentionne le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Avec la Loi sur l’hébergement touristique adoptée le 7 octobre 2021 et dont les effets sont entrés en vigueur le 1er septembre dernier, le gouvernement du Québec a modernisé et réformé l’encadrement des hébergements touristiques et donné de nouvelles responsabilités et de nouvelles règles aux municipalités pour encadrer ce type d’hébergement.

« Nous arrivons à point avec la consultation puisque les nouvelles règles québécoises en la matière viennent d’entrer en vigueur. Nous pouvons également s’inspirer d’initiatives d’encadrement d’autres municipalités ayant légiféré en la matière. Il s’agira maintenant aux citoyens, citoyennes, aux acteurs du développement économique, touristique et de l’habitation de nous faire part de leurs attentes envers la réglementation municipale.

La consultation publique sera en ligne à l’adresse https://ville.gaspe.qc.ca/hebergement-touristique pour les 3 prochaines semaines. La population aura jusqu’au 30 novembre pour remplir le formulaire en ligne.

Une fois complétée, l’équipe municipale pourra tenir compte des réponses obtenues afin d’élaborer un projet de règlement encadrant l’hébergement de courte durée.

« Il s’agit d’un enjeu important, surtout dans le contexte de pénurie de logements qui sévit à Gaspé. Nous voulons bien faire l’exercice et prendre des décisions qui favoriseront le développement économique et social global de notre municipalité » conclut le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Gaspé (8 novembre 2022) — La Ville de Gaspé est heureuse de travailler avec Occupe-toi du radon, une coalition d’organisations nationales de santé, pour sensibiliser la population aux dangers du radon.

Étant la principale cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs, le radon se trouve en concentration élevée dans les habitations de tout le pays. Bien que le Canada dispose d’un plan national sur le radon depuis plus de dix ans, de nombreux Canadiens ignorent encore l’existence de ce gaz mortel.

« En moyenne, 58 personnes au Canada mourront chaque jour du cancer du poumon, ce qui en fait la principale cause de décès par cancer au Canada », déclare Lynn Murad, spécialiste en prévention du cancer, Société canadienne du cancer. « Il est important que les Canadiens et Canadiennes sachent que leur risque lié au radon est contrôlable en mesurant le radon dans leur maison et en réduisant leur exposition. »

La Ville de Gaspé invite toutes les personnes à participer au défi des 100 trousses de dépistage du radon, un programme qui fournit gratuitement des trousses de dépistage du radon à toutes les personnes de la communauté. Toutes personnes participant au programme sont encouragées à assister à la séance d’information sur le radon afin d’en savoir plus sur les effets du radon sur la santé, sur les raisons pour lesquelles il s’agit d’une préoccupation dans notre région, sur les recommandations de Santé Canada ainsi que sur le lieu et le moment où vous pouvez vous procurer votre détecteur de radon.

« Le radon est un agent cancérigène humain bien établi et le dépistage et l’atténuation des concentrations de radon constituent une méthode importante de prévention du cancer du poumon, » déclare Anne-Marie Nicol, chercheuse à la faculté des sciences de l’Université Simon Fraser. « Le radon résidentiel est marqué comme étant la principale exposition de la population canadienne au radon ; la prévention de l’exposition au radon réduira le nombre de personnes qui meurent du cancer du poumon. »

« Le dépistage du radon est simple à réaliser et il existe des solutions efficaces pour atténuer les concentrations de radon dans les maisons où elles sont élevées, » déclare Pam Warkentin, directrice générale de l’ACSTR et chef de projet, Occupe-toi du radon. « La première étape consiste à connaître la concentration de radon dans votre maison. Chaque maison doit faire l’objet d’un dépistage du radon — c’est aussi simple que cela. »

Pour les citoyens de Gaspé, c’est le moment idéal pour s’occuper du radon. Les personnes de la communauté sont encouragées à s’inscrire au programme au https://takeactiononradon.ca/fr/joignez-nous/defi-des-trousses-de-depistage-de-radon/

 La séance d’information gratuite sur le radon aura lieu le 16 novembre à 18:30h en ligne.

 À propos d’Occupe-toi du radon

Occupe-toi du radon est une initiative nationale qui vise à rassembler les parties prenantes du radon et à les sensibiliser au radon dans tout le Canada. L’initiative est menée par l’Association Canadienne des Scientifiques et Technologues du Radon (ACSTR), CAREX Canada et la Société canadienne du cancer.

Pour en savoir plus sur le radon et sur la façon de mesurer le radon dans votre maison, visitez : occupetoiduradon.ca

Pour planifier une entrevue avec un spécialiste, veuillez communiquer avec Erin Curry e_curry@carst.ca

Le conseil municipal, qui est réuni en séance ordinaire ce lundi 19 septembre 2022, pose un geste important pour aller de l’avant dans le projet de complexe sportif en adoptant un règlement d’emprunt de 2,3 millions de dollars qui permettra de réaliser les plans et devis complets de la phase aréna. En avançant de la sorte, le conseil municipal envoie un signal clair quant à l’importance de ce dossier pour la municipalité et exhorte le gouvernement québécois, de prévoir à brève échéance un programme d’aide pour les infrastructures sportives suite aux élections provinciales.

« Le conseil municipal prend une décision audacieuse aujourd’hui en assumant les coûts des services professionnels pour la conception complète des plans et devis de la phase aréna du complexe sportif. Cet investissement de 2,3 millions de dollars nous permettra d’être prêts à 100% lorsqu’un prochain programme d’aide financière sera rendu disponible, et ce, peu importe le niveau d’avancement demandé aux municipalités. Nous pourrons, dès l’acceptation du projet par le gouvernement, aller en appel d’offres pour la construction de la phase 1, soit le volet aréna. Nous avons toujours l’ambition de compléter le projet de complexe sportif, mais nous devrons le phaser en 2 étapes en débutant avec l’aréna dans un premier temps et en y ajoutant le volet plateaux sportifs et terrain synthétique dans un second temps. Ce phasage est rendu nécessaire afin de respecter la capacité de payer des contribuables. » mentionne le maire de Gaspé, Daniel Côté.

UN PROGRAMME DE SUBVENTION NÉCESSAIRE

Rappelons que la Ville de Gaspé avait déposé dans le programme PAFIRS, en février 2020, un projet ambitieux de complexe sportif sur les terrains derrière la polyvalente C.-E.-Pouliot évalué à l’époque à 18 millions de dollars. Malheureusement, le projet n’avait pas été retenu par le gouvernement du Québec.

« Le prochain gouvernement devra impérativement mettre en place un programme d’aide financière afin de permettre aux municipalités de développer ou mettre aux normes leurs installations sportives. À Gaspé, l’aréna est en fin de vie utile et son entretien engendre des dépenses de plus en plus grandes. Le précédent gouvernement a mis sur la table un plan hockey, mais pour qu’il y ait un plan hockey, nous devons d’abord avoir des arénas de qualité et assurer des infrastructures modernes à nos jeunes alors que plusieurs villes sont en attente par rapport à leurs infrastructures sportives » mentionne le maire de Gaspé.

UN PROJET EN 2 PHASES POUR PERMETTRE UNE RÉALISATION RAPIDE

Le conseil municipal a également décidé d’aller de l’avant avec une première phase qui inclurait l’aréna et des salles multifonctionnelles pour ensuite pouvoir y intégrer une surface synthétique et des plateaux sportifs dans un 2e temps. Le terrain visé est toujours celui derrière la polyvalente C.-E.-Pouliot en raison de son emplacement au centre-ville et des synergies possibles avec les étudiants au secondaire.

« Pour nous, il ne fait aucun doute que d’avoir une infrastructure diversifiée est nécessaire pour répondre aux besoins de la Ville de Gaspé. Une surface synthétique et des plateaux sportifs supplémentaires sont impératifs pour améliorer notre milieu de vie, diversifier l’offre sportive et répondre aux besoins de notre population qui se diversifie et qui grandit d’année en année. Cependant, force est de constater que pour une ville comme Gaspé, nous avons plus de chance de parvenir à réaliser ce projet en 2 phases. L’étape des plans et devis permettra en outre de mettre à jour les coûts de construction d’une telle infrastructure et ainsi mieux éclairer le conseil pour la suite du projet » mentionne le maire de Gaspé, Daniel Côté.

La Ville de Gaspé compte réaliser durant l’année 2023 les plans et devis de la phase 1 du complexe sportif et les clubs sportifs seront consultés pour obtenir leurs idées et répondre aux besoins exprimés. Si le gouvernement adopte un programme en 2023, la municipalité sera prête à partir en appel d’offres pour une construction rapide.

« La clé de ce projet est d’obtenir, rapidement, un soutien financier des autres ordres de gouvernement » conclut Daniel Côté.

Le prochain gouvernement du Québec sera élu le 3 octobre 2022. La Ville de Gaspé désire faire connaître ses attentes aux différents partis politiques et aux candidats en lice pour le poste de député.e de Gaspé à l’Assemblée nationale. Plusieurs dossiers ont avancé ces 4 dernières années, mais plusieurs autres doivent également être à l’agenda du prochain gouvernement pour permettre à la Ville de Gaspé de continuer sa croissance économique et démographique et d’améliorer son milieu de vie.


« Plusieurs enjeux doivent être à l’agenda du prochain gouvernement. Pour la Ville de Gaspé, l’un des dossiers qui n’a pu être réglé et qui stagne en ce moment est celui d’un nouvel aréna. Il est impératif que le prochain gouvernement s’engage à remettre en place un programme de financement qui permettra aux municipalités de réaliser des projets d’arénas au Québec. Celui de Gaspé est à la fin de sa durée de vie utile et, à l’heure actuelle, personne ne peut nous dire combien d’années encore nous pourrons trouver des pièces pour opérer le système de réfrigération désuet. Je m’attends à ce que les candidats locaux se prononcent sur cet enjeu et nous appuie pour obtenir le plus rapidement possible du financement pour débuter la construction du nouveau complexe sportif », mentionne le maire, Daniel Côté.


Les coûts de construction et de fonctionnement des municipalités grimpent de façon affolante avec l’inflation galopante, comme pour tous les citoyens et citoyennes. Or, ce sont les gouvernements du Québec et du Canada qui profitent de la hausse des prix avec leurs revenus de taxes à la consommation comme la TVQ et la TPS et les impôts sur le revenu qui grimpent plus rapidement. Le mode de financement des municipalités, basé en grande partie sur l’impôt foncier, n’augmente pas aussi rapidement que l’inflation; le système fiscal est à revoir. À l’instar de l’UMQ, la Ville de Gaspé demande au prochain gouvernement une aide ponctuelle pour pallier l’inflation, et ce, avant les prochains budgets municipaux, sans quoi, les villes ne pourront pas absorber toutes ces dépenses sans en faire payer le prix aux contribuables, déjà pris à la gorge par cette même inflation.


« Le régime de taxe foncière a atteint ses limites pour le monde municipal. Il faut que le prochain gouvernement puisse travailler avec les municipalités pour trouver des alternatives à ce mode de taxation et de nouveaux fonds pour les villes. Rapidement, il faudra une somme ponctuelle pour amoindrir le choc sur les budgets de l’année 2023 des municipalités » exige le maire de Gaspé.


Logement, main-d’oeuvre et garderie


« Gaspé connaît une forte croissance de son économie, mais celle-ci est freinée par les pénuries de logements, de main-d’oeuvre et de places en garderie. Pour les services de garde, un bon travail a été effectué alors que 184 places de supplémentaires ont été octroyées durant la dernière année pour le territoire de Gaspé. Tout doit être mis en place pour en accélérer le déploiement. Il faudra aussi continuer à être agile et en accorder plus, si le besoin se fait sentir avec l’arrivée massive de nouveaux travailleurs, puisque notre vigueur économique ne s’essoufflera pas de sitôt » explique le maire de Gaspé, Daniel Côté.


Du côté de la main-d’oeuvre, il faut absolument que les gouvernements puissent accélérer le processus de régionalisation de l’immigration. Il s’avère, pour l’avenir de nos régions et certainement pour la Ville de Gaspé, une piste de solution prometteuse pour son développement. Le vieillissement de la population se fera d’abord sentir en région; l’arrivée de nouveaux arrivants fait partie des stratégies adoptées par la municipalité. Il faut que le gouvernement puisse mettre en place des incitatifs clairs afin que les personnes qui immigrent au Canada sachent que les régions comme la nôtre sont prêtes à les accueillir. L’intégration à la culture francophone est également plus naturelle en région.
« Enfin, si on veut accueillir de nouvelles familles et de nouveaux travailleurs, il faut que le gouvernement accélère le pas sur le soutien à la construction des logements, notamment les logements sociaux et abordables. Les programmes en place doivent permettre aux promoteurs de la région de lancer rapidement des projets de logements sociaux et abordables. Les délais sont encore trop longs et il faut également un effort de modulation dans les programmes pour refléter les coûts de construction plus élevés dans les régions excentrées comme la nôtre. Il y également des ajustements à faire au niveau des différentes lois et règlements afin d’enlever certains freins au développement de logements, comme nous l’avons vécu avec le ministère des Ressources naturelles dernièrement à Gaspé. Si le logement est une priorité du prochain gouvernement, il devra enlever tous les freins et nous aider à relever ce défi », mentionne le maire.


La Ville de Gaspé transmettra l’ensemble de ses revendications (en annexe au présent communiqué) à chacun des candidats qui se présentent dans la circonscription de Gaspé. Le maire invite également chaque candidat à rencontrer le conseil municipal au cours des prochaines semaines.

Liste des dossiers prioritaires identifiés par la Ville de Gaspé

1- Bonification des programmes en infrastructures municipales

➢ Mettre rapidement en place un programme d’aide pour la construction d’infrastructures sportives majeures, comme les complexes sportifs, afin de concrétiser le projet de nouveau centre sportif pour Gaspé;
➢ Bonifier les taux d’aide aux municipalités pour pallier les coûts additionnels engendrés par l’inflation, et ajuster les montants des aides sur les dossiers en cours de réalisation pour tenir compte de l’inflation;
➢ Moduler les programmes aux réalités des régions excentrées où les coûts de construction sont plus élevés en raison du transport et de la présence de monopoles dans certains secteurs clés (asphalte, béton, etc.).


2- Démographie et logement

➢ Régionaliser l’immigration et mettre en place des incitatifs pour assurer un déploiement des nouveaux arrivants aux endroits ayant des besoins en main-d’oeuvre, dont notre région.
➢ Bonifier le programme Accès-Logis et le PHAQ (pour les logements sociaux et abordables) en y reconnaissant les spécificités régionales (en région : coûts de construction plus élevés / prix du loyer plus bas);
➢ Établir un programme de soutien aux logements privés en région (en région : coûts de construction plus élevés / prix du loyer plus bas);
➢ Établir des incitatifs pour la construction de maisons par les jeunes familles (à l’instar de ce que fait la Ville de Gaspé en remboursant les droits de mutation pour les jeunes diplômés).


3- Transport

➢ Réévaluer les programmes mis en place pour susciter la demande sur les lignes aérienneset faire les ajustements nécessaires pour assurer une desserte aérienne fiable, abordable et accessible, de concert avec les transporteurs;
➢ Compléter les investissements sur le chemin de fer jusqu’à Gaspé pour la marchandise et les passagers et embaucher des ingénieurs supplémentaires pour accélérer sa réfection;
➢ Continuer les investissements et les efforts de développement de la SPBSLG pour maximiser le développement du port de Sandy-Beach;
➢ Bonifier les investissements routiers dans le secteur de Gaspé et de la Côte-de-Gaspé, notamment dans les secteurs où la sécurité publique est en jeu;
➢ Bonifier le soutien pour le transport collectif et interurbain en région;
➢ Reconnaître le transport interurbain en région comme un service essentiel et revoir le modèle d’affaires en conséquence ;
➢ Appuyer la mise en place d’un lien maritime entre la Gaspésie, Anticosti et la Côte-Nord, projet porté par le Port de Havre-Saint-Pierre ;
➢ Accorder l’aide financière attendue par la Ville pour la réfection complète de la route du détour à Pointe-Navarre.

4- Adaptation aux changements climatiques

➢ Mettre en place des actions structurantes pour protéger nos infrastructures vitales comme la route 132, nos milieux riverains de l’érosion des berges ;
➢ Régler une fois pour toutes la problématique de l’érosion au coeur du village de L’Anse-à-Valleau, dossier qui traîne en longueur depuis 2016, et permettre que la berge y soit protégée dans une optique de vision à long terme;
➢ Adopter une meilleure approche de prévention dans les dossiers d’érosion et adopter une vision globale et à long terme de protection de nos infrastructures ;
➢ Outiller les municipalités dans le dossier des changements climatiques pour être mieux à même d’identifier les meilleures actions en termes de prévention et d’adaptation.


5- Diversification des revenus municipaux et aide ponctuelle sur l’inflation

➢ Octroyer rapidement une aide ponctuelle aux municipalités pour pallier les effets de l’inflation avant les prochains budgets municipaux ;
➢ Prendre des engagements pour revoir la fiscalité municipale et diversifier les revenus municipaux, dans une approche prévisible, flexible et avec moins de paperasse, ce, lors du prochain pacte fiscal.

6- Soutien à nos secteurs économiques

➢ Tourisme (développement des niches, ex. : tourisme hivernal, croisières, etc.);
➢ Pêches (conversion vers le sébaste, soutien aux 2e-3e transformations, etc.);
➢ Éolien (reconnaissance du volet communautaire, soutenir le « repowering » dans les prochaines années, s’assurer de maintenir l’expertise, etc.);
➢ Services publics (poursuivre les investissements en santé, éducation, etc.) ;
➢ Modulation, décentralisation et déconcentration (adopter une approche visant la prise de décisions en région, modulées et adaptées à la réalité de chaque région, tout en y déconcentrant l’appareil administratif provincial).

7- Culture et Patrimoine

➢ Reconnaître le site historique de Berceau du Canada (lieu de plantation de la croix de Jacques-Cartier) et le soutenir financièrement ;
➢ Poursuivre les ententes culturelles avec le MCCQ ;
➢ Bonifier les enveloppes pour la protection du patrimoine et agir en collaboration avec les municipalités du Québec sur cette question.