fbpx
Français English
Communiqués de presse

Communiqués de presse (148)

La Ville de Gaspé invite les jeunes et les moins jeunes à un premier « skatefest » qui aura lieu le 8 juin prochain au skate park de Gaspé. Ce premier événement organisé conjointement avec l’Unité régionale de loisirs et de sports (URLS) et Québec Skateboard Camp vise à introduire les jeunes à la pratique du skate, tout en profitant d’une programmation artistique variée. En effet, des ateliers de DJ et de graffitis s’ajouteront à des démonstrations effectuées par des professionnels du skate qui pourront par la suite donner des conseils aux jeunes présents.

« Nous sommes très fiers de voir que le skate park construit l’année dernière est très utilisé. Grâce à ces investissements et aux travaux d’organismes, comme les Sentiers du bout du monde, Gaspé se positionne de plus en plus comme une destination de choix pour les sports de vélos, de skate et de BMX. Avec le nouveau pumptrack qui se développe à proximité, nous voulons offrir des infrastructures de qualité, au centre-ville, pour nous rendre attractifs pour la population et les familles, mais également pour les visiteurs de passage » se réjouit le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Les activités débuteront dès 10 h sur le site avec un atelier visant à introduire les jeunes aux techniques de mixage audio et de « DJ » avec l’artiste DJ Diurne qui offrira une formation de base sur l’utilisation des tables tournantes et des outils numériques. Il y aura également une immersion dans le monde du Graffiti avec le graffiteur invité Tristan Despard. Une œuvre collective sera créée à cette occasion! Les places étant gratuites et limitées, il faut s’inscrire au préalable à la Direction des loisirs au 418-368-2104, poste 8523 ou par courriel au loisirs@ville.gaspe.qc.ca.

Dès 13 h, une démonstration sera effectuée par des professionnels du skateboard du Québec Skateboard Camp qui pourront par la suite donner leurs meilleurs trucs aux jeunes présents qui pourront participer à une compétition amicale! Cette activité est elle aussi gratuite.

Pour terminer la journée, des prix de présence seront tirés au sort et un BBQ sera offert vers 16 h 30 sur des rythmes choisis par notre DJ invité. C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer le 8 juin prochain au skate park de Gaspé dès 10 h pour tous les jeunes du Grand Gaspé qui veulent découvrir ce sport ou parfaire leur technique!

La Ville de Gaspé annonce son intention de débuter formellement les démarches qui mèneront à la construction d’un nouveau complexe sportif au centre-ville de Gaspé afin de remplacer l’actuel aréna. Après une première consultation tenue dans la soirée d’hier auprès de plusieurs utilisateurs réels et potentiels de ce nouveau complexe sportif, la municipalité, de concert avec les intervenants rencontrés, a décidé de laisser tomber le site actuellement occupé par le garage du ministère des Transports du Québec pour se concentrer sur l’analyse d’un autre terrain, soit celui situé derrière la polyvalente C.-E.-Pouliot. Les délais incertains du déménagement du garage du MTQ auront contraint la Ville à considérer un autre site afin de réaliser son nouveau complexe sportif avant 2022, date limite décrétée par le gouvernement du Québec pour l’utilisation du gaz fréon dans les systèmes de réfrigération des arénas.

« En 2016, lors de nos consultations prébudgétaires, la majorité de la population souhaitait que l’aréna demeure au centre-ville. L’endroit ciblé par le conseil municipal était le terrain du garage du MTQ. Malheureusement, malgré nos pressions, les délais se sont allongés et il devient de plus en plus illusoire de penser que nous pourrions avoir accès à ce terrain dans un avenir rapproché, alors que notre volonté est claire de construire ce nouveau complexe sportif d’ici 3 ans. Étant donné ce constat, nous avons exploré différentes avenues afin de trouver un terrain adéquat pour accueillir une telle infrastructure. Après l’évaluation de divers sites potentiels, il appert que le terrain situé derrière la polyvalente C.-E.-Pouliot, déjà sous propriété municipale, serait une option intéressante, vu sa proximité des services, des écoles et du pôle sportif existant. La Commission scolaire des Chic-Chocs s’est montrée ouverte à cette possibilité et les utilisateurs consultés pensent que ce site serait certainement une option intéressante. D’autres options sont aussi sur la table, mais notre regard porte d’abord sur ce site, considérant les nombreux avantages qu’il comporte », résume le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Les analyses préliminaires montrent que ce terrain pourrait accueillir un bâtiment d’une envergure aussi importante qu’un complexe sportif. Les sols, la configuration du stationnement et l’accès par automobile devront cependant faire l’objet d’analyses et d’études plus poussées avant de confirmer ce choix. L’actuel terrain de soccer et les courts de tennis, tous deux nécessitant prochainement des investissements, pourraient alors être relocalisés.

« Tel que demandé par les citoyens lors du sondage de 2016, nous visons la construction d’un complexe multisports incluant, à la base, une glace, un terrain de gazon synthétique multisports, une piste de course intégrée et des salles multifonctionnelles. Dans notre consultation d’hier, d’autres éléments ont aussi été ciblés par les utilisateurs et seront pris en compte dans l’élaboration de la première esquisse et des premières estimations que nous réaliserons d’ici l’automne. Lorsque nous aurons cette première esquisse et les premières estimations de coûts, nous irons consulter plus largement nos partenaires du monde sportif, culturel et socioéconomique, ainsi que de l’ensemble de la population. Cette étape, que nous visons dès cette année, servira à asseoir les choix finaux nous menant à l’élaboration finale du projet, à son montage financier et à sa réalisation, que nous planifions sur un horizon de 3 ans », ajoute le maire.

VERS UNE VISION À LONG TERME DU CENTRE-VILLE

« La libération éventuelle de deux terrains importants au centre-ville, soit le site du garage du MTQ et celui de l’aréna, nous amène vers une opportunité en or de repenser notre centre-ville. Cette réflexion avait aussi été proposée récemment, lorsque nous avions réuni plusieurs commerçants de la rue de la Reine et des acteurs économiques, où le désir de se doter d’une vision avait été manifesté. Nous saisissons la balle au bond et nous souhaitons élargir le chantier, puisque nous avons une opportunité unique à saisir pour revigorer notre centre-ville, dont son tissu commercial. Nous lancerons donc prochainement une démarche visant à nous doter d’une vision globale, concertée et à long terme pour la revitalisation de notre centre-ville. Nous sommes très fiers de débuter cette démarche qui impliquera des citoyens, des commerçants et des organismes socioéconomiques, et qui visera à nous donner une vision positive et un plan pour donner un nouvel élan à notre centre-ville. Gaspé vibre sur une grande lancée économique et nous voulons tout faire pour que celle-ci continue et profite à l’ensemble de notre population », conclut le maire Daniel Côté.

Cette vision demandée par les commerçants lors d’une rencontre tenue à l’hôtel de ville de Gaspé au mois de février dernier sera développée par la municipalité qui pourra s’adjoindre une firme spécialisée dans ce genre de démarche. La Ville de Gaspé souhaite débuter cette démarche ambitieuse dès l’automne 2019.

La Ville de Gaspé dévoile aujourd’hui son rapport financier de l’année 2018. La bonne santé financière et la bonne performance de son économie se reflètent sur les résultats financiers budgétaires de la municipalité. En effet, pour 2018, les états financiers de la municipalité font état d’un surplus net de près de 1,8 M$, soit environ 6% de son budget municipal.

Avec les 300 000 $ qui ont dû être affectés pour équilibrer le budget de 2019, le surplus brut de l’année 2018 s’élève donc à un peu plus de 2.1M $. Les surplus peuvent être utilisés pour palier à divers imprévus ou projets qui peuvent survenir sans être planifiés à l’avance. Par exemple, pour 2018, un montant de 1,2 M$ a été affecté à divers projets tels que pour des aides financières à divers organismes importants pour le milieu, une contribution de plus de 600 000$ au projet de rénovation de la piscine du Cégep de la Gaspésie et des Îles, une contribution de 30 000$ au projet du « Pump-Track » de l’organisme Sentiers du bout du Monde et un montant de 125 000$ pour éponger la hausse de coûts imprévue de la Sûreté du Québec. Comme autres exemples, les surplus ont aussi servi à soutenir l’arrivée de la Clinique de pédiatrie sociale (60 000$) et du projet de 25 logements du CRRI (150 000$), la venue des Jeux panaméricains d’haltérophilie (25 000$) et des projets d’infrastructures à la Salle municipale de St-Majorique (14 000$) et au Centre culturel Griffon (40 000$).

« La bonne performance économique que nous vivons depuis 2016 permet à la municipalité de dégager un surplus qui représente environ 6% du budget total de la municipalité, témoignant de la saine gestion que nous faisons des fonds publics. Selon nos comptables, cette marge est parfaitement saine. Nous entrevoyons que le secteur de la construction et de la rénovation devrait progresser positivement durant les prochaines années, notamment si nous obtenons le projet de loi privé pour stimuler la construction de nouveaux logements. Nous espérons que l’économie de Gaspé continuera à croître et nous permettra de poursuivre les investissements de façon intelligente pour la qualité de vie de nos citoyens et le développement de notre milieu », explique le maire de Gaspé, Daniel Côté.

« Nous pouvons affirmer que Gaspé est sur la voie de la croissance et que la bonne gestion effectuée par notre équipe administrative nous permet d’enregistrer de bons résultats financiers. Nous avons tout de même plusieurs défis à venir en matière d’infrastructures, de logements et d’attractivité de notre territoire pour nos besoins en main-d’œuvre, sur lesquels votre conseil municipal et l’équipe administrative agissent de façon proactive avec les actions réalisées au cours des derniers mois. Avoir une situation financière saine nous permet d’envisager l’avenir avec optimisme et enthousiasme. Le conseil municipal et l’équipe administrative continueront d’assurer une saine gestion des fonds publics, tout en s’assurant d’améliorer notre ville. Plusieurs grands projets d’infrastructures restent à réaliser, notamment du côté de Rivière-au-Renard avec la gestion de l’eau potable et des eaux usées et le projet récréotouristique que nous espérons toujours réaliser, en plus du projet de nouveau centre sportif à Gaspé. Nous continuerons de mettre en œuvre nos actions d’attraction des familles, de la main-d’œuvre, des touristes et des investisseurs, ainsi que la construction de logements. Nos investissements pour la qualité de vie des citoyens seront encore judicieux, et nous entrevoyons les prochaines années avec optimisme », conclut le maire Côté.

La Brigade verte, le conseil municipal de la Ville de Gaspé et le parc national Forillon s’associent pour convier la population du Grand Gaspé à l’Opération grand nettoyage qui aura lieu le samedi 15 juin 2019 un peu partout sur le territoire de la ville de Gaspé! Cette édition marquera la 6e édition de ce rendez-vous annuel de ceux et celles qui ont à cœur la beauté de leur ville et sa propreté! Initié par la Brigade verte, ce rendez-vous annuel permet aux citoyens et citoyennes de former des groupes et de ramasser déchets, objets et autres détritus jonchant les espaces publics un peu partout dans la municipalité. Encore cette année, des jeunes et des parents de l’équipe de football « Les Griffons du Grand Gaspé » se joindront à l’aventure!

« Nous sommes très heureux de constater que ce rendez-vous revienne année après année! Sa popularité croissante a convaincu le comité organisateur de continuer cette initiative qui a pour mandat d’une part, de rendre notre milieu de vie plus propre et accueillant et d’autre part, de sensibiliser les gens à l’importance de garder nos endroits propres et sans déchet. Cette année, nous aurons également la chance de distribuer plusieurs dizaines d’arbres aux participants en collaboration avec le Sentier international des Appalaches et nous implanterons également le tri des matières ramassées, en départageant les déchets des matières recyclables » ont mentionné les conseillers municipaux.

Encore cette année, des prix de participation d’une valeur de plus de 750 $ seront remis par tirage aux volontaires qui contribueront à embellir notre ville en participant à cette grande corvée annuelle du printemps. Quatre lieux de rassemblement officiel sont prévus : la halte municipale de York, la Maison des jeunes de Rivière-au-Renard, la halte de l’Usine à St-Maurice et Penouille dans le parc national Forillon!

En fait, les employés du parc national Forillon nettoient régulièrement les secteurs fréquentés par les visiteurs, une corvée de nettoyage supplémentaire est toujours la bienvenue. Le vent et la mer transportent continuellement des déchets sur les rivages. En plus de la satisfaction de poser un geste concret pour la santé de nos rivages, les participants font souvent de drôles de trouvailles suscitant questionnements et réflexions. Par cet événement de sensibilisation, le parc national Forillon espère que des dizaines de bords de mer et de rivières, en dehors de ses frontières, se voient aussi débarrassés des déchets qui les encombrent.

L’Opération grand nettoyage se déroulera le samedi 15 juin 2019, de 9 h à 14 h, aux endroits indiqués ci-dessus. Le tirage des prix de participation se fera à 15 h sur le site de la halte routière de York et les arbres seront distribués aux 4 sites.

Nous voulons remercier tous les bénévoles qui participent en grand nombre à cette activité, et plus particulièrement cette année, les joueurs et parents des Griffons du Grand Gaspé qui feront leur part pour nous aider à maximiser cette corvée annuelle.

L’équipement pour ramasser les déchets sera fourni sur place. Nous vous attendons en grand nombre! La population peut également participer en nettoyant un site de leur choix. Les participants seront invités à partager leurs photos en pleine action en utilisant le mot-clic #OGN2019 sur les réseaux sociaux!

De plus, cette année, la Brigade Verte s’étend à la Ville de Percé qui s’est jointe à l’aventure et qui tiendra sa journée d’Opération grand nettoyage le 8 juin prochain.

La Ville de Gaspé, aux prises avec une pénurie de logements qui tarde à se résorber, a soumis à l’Assemblée nationale un projet de loi d’intérêt privé afin d’obtenir le droit d’agir sur deux fronts pour stimuler la construction de logements et l’accès à la propriété. Le projet de loi permettrait à la Ville de Gaspé d’offrir des incitatifs pour la construction de logements privés sur son territoire. Le projet de loi prévoit aussi que la Ville obtienne le pouvoir d’offrir des incitatifs pour l’accès à la propriété, une mesure que le Conseil municipal souhaite utiliser particulièrement dans les secteurs plus dévitalisés de la Ville et ce, pour deux raisons : d’une part parce que plusieurs propriétés sont à vendre dans ces secteurs et d’autre part, pour tenter de stimuler le tissu socioéconomique de ces secteurs.

« Gaspé est en plein-emploi et vit un grand essor économique, ce qui a provoqué cette pénurie de logement. Ces derniers mois, nous avons travaillé avec le nouveau gouvernement afin de pouvoir déposer un projet de loi privée qui nous permettra d’agir concrètement sur l’enjeu numéro un freinant notre développement : la pénurie de logements. Tous les intervenants nous en parlent et trop souvent, nous perdons des familles et des travailleurs parce qu’ils n’arrivent pas à se loger chez nous. Il faut comprendre que les pouvoirs municipaux sont quasi inexistants en la matière. C’est pourquoi nous devons obtenir des pouvoirs spéciaux de l’Assemblée nationale », plaide le maire de Gaspé, Daniel Côté.

« On le sait, les coûts de construction sont plus élevés en région. Ainsi, il est plus long, pour un promoteur privé, de rentabiliser son investissement. Pour combler cette iniquité, nous souhaitons, via ce projet de loi privée, obtenir le pouvoir de soutenir le secteur privé dans la construction de logements, notamment via des crédits de taxes. Et nous voulons agir rapidement. Pour que le projet de loi soit adopté dans la présente session, nous devons obtenir le consentement unanime des 125 députés de l’Assemblée nationale, et ce, à toutes les étapes du processus législatif. Mon équipe et moi avons récemment été en relation avec tous les partis politiques, lesquels démontrent une grande ouverture à nous aider pour l’adoption rapide du projet de loi », indique le maire Côté.

La députée de Gaspé, madame Méganne Perry-Melançon, a accepté de parrainer le projet de loi qui a été soumis mardi après-midi à l'Assemblée nationale. Rappelons que les dernières statistiques présentent un taux d’inoccupation de 1,2% à Gaspé, en-dessous du taux d’équilibre du marché qui est habituellement autour de 3 à 4%. Nous avons chaque semaine des témoignages de nouveaux arrivants ou de résidents actuels de la municipalité qui peinent à trouver un logement répondant à leurs besoins.

En plus de la question du logement, le projet de loi comporte également un aspect permettant à la Ville d’offrir des incitatifs pour l’achat de propriétés, plus particulièrement dans les secteurs ruraux, ce qui nous permettrait également de contribuer davantage à la dynamisation de ces secteurs. 

« Nous savons que, parallèlement à la pénurie de logements locatifs, nous vivons également une situation où plusieurs propriétés sont à vendre, de façon encore plus marquée dans les secteurs plus excentrés. Nous voulons également stimuler l’installation de nouvelles familles dans ces secteurs, ce qui permettrait de stimuler le marché immobilier, mais aussi et surtout d’offrir un nouvel élan à nos quartiers plus dévitalisés. Le projet de loi nous permettra de le faire », mentionne le maire de Gaspé.

Nous espérons que tout le travail de représentation fait auprès des partis politiques et du gouvernement nous permettra de passer rapidement toutes les étapes nécessaires, avec l'aide de notre députée, pour son adoption au mois de juin 2019. Après l’adoption du projet de loi, le Conseil municipal pourra rapidement adopter un programme conforme à ce projet de loi et intensifier ses démarches pour favoriser la construction de logements et l’accès à la propriété.