fbpx
Français English
Communiqués de presse

Communiqués de presse (148)

La Ville de Gaspé, le Centre d’Action bénévole le Hauban et différents partenaires s’unissent afin de célébrer l’apport des bénévoles dans la vie communautaire, culturelle, sociale et sportive du territoire. À l’occasion de la Journée internationale des bénévoles, la Ville de Gaspé invite la population à visionner l’émission « Gala reconnaissance sur la route » qui sera diffusée le jeudi 10 décembre 2020 à 19h en direct sur les ondes et la page Youtube de Télé-Gaspé ainsi que sur les pages Facebook de Télé-Gaspé, de la Ville de Gaspé et du Centre d’action bénévole le Hauban. Cette émission sera l’occasion pour la population de découvrir plusieurs bénévoles qui s’impliquent sans compter les heures et ce, dans tous les domaines et dans tous les quartiers.

« Avec le contexte actuel, et malgré le fait que nous ayons dû annuler notre traditionnelle Soirée reconnaissance des bénévoles, il était important pour nous de trouver une façon de remercier nos bénévoles différemment. Notre équipe des Loisirs et de la Culture, avec le Centre d’action bénévole le Hauban, ont eu l’idée de réaliser un gala sous forme d’émission de télé qui mettrait en valeur nos bénévoles, nos organismes mais également tous nos quartiers qui composent notre magnifique ville de Gaspé » mentionne le maire, Daniel Côté.

DES PRIX DÉCERNÉS

Durant 2020, la population et les organismes ont été invités à soumettre des candidatures dans 6 catégories :

  • Bénévole d’expertise;
  • Créateur de bénévoles;
  • Gestionnaire de bénévoles;
  • Bénévole d’exception – COVID-19;
  • Relève bénévole;
  • Coups de cœur – Organisme et Bénévole.

C’est lors du Gala reconnaissance sur la route que seront dévoilés les lauréat(e)s dans chacune des catégories.

« L’apport de nos centaines de bénévoles se fait sentir dans toutes les sphères de notre société. Leur importance s’est révélée particulièrement dans le contexte de crise sociale majeure comme nous connaissons depuis mars dernier avec la pandémie. Les bénévoles sont au cœur de nos activités communautaires, sociales et sportives. Sans eux, le dynamisme de notre ville ne serait assurément pas le même et la population ne disposerait pas de l’extraordinaire panier de services dont elle dispose et qui fait en sorte que notre ville ait cette qualité de vie et cette phénoménale attractivité socioéconomique! C’est pour leur dire merci que nous faisons ce Gala et que j’invite toute la population à regarder l’émission Gala reconnaissance sur la route le 10 décembre prochain à 19h! » conclut le maire de Gaspé.

Le ministère des Transports du Québec, la Ville de Gaspé et la MRC de la Côte-de-Gaspé annoncent conjointement une contribution financière de près de 1,2 M$ pour la réalisation d’une piste cyclable de 3,1 kilomètres qui partira de la rue du Banc pour aller jusqu’au secteur de la rue Bellefeuille dans la montée de Rivière-Morris, en passant par le pôle des loisirs de Rivière-au-Renard. Cette piste cyclable viendra améliorer le cadre de vie de la population de Rivière-au-Renard tout en favorisant les saines habitudes de vie et le transport actif. Ce projet est rendu possible grâce à une implication soutenue d’un groupe de bénévoles au sein de l’organisme Groupe Beau-Village.

La contribution du ministère des Transports s’élève à 582 128$ et provient du Programme d'aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains (TAPU) et découlant d’une mesure du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. La contribution de la Ville de Gaspé s’élève à près de 535 000$ et celle de la MRC de la Côte-de-Gaspé à 50 000$. D’autres partenaires du milieu ont été ou seront sollicités dans les prochaines semaines pour compléter le montage financier du projet qui s’élève à 1,3M$.

« Nous sommes très heureux de pouvoir annoncer une contribution significative du milieu municipal via la Ville et la MRC dans ce projet porteur pour le secteur nord de notre ville. Le contexte que nous vivons actuellement nous démontre plus que jamais que de disposer d’infrastructures de plein air accessibles partout sur notre grand territoire est important pour favoriser les saines habitudes de vie et le maintien de notre santé mentale collective! Je tiens à saluer l’implication sans relâche des bénévoles du Groupe Beau-Village qui a mené ce dossier de la conception jusqu’à l’obtention des sommes requises pour la réalisation du projet. Je remercie également les employés de nos organisations qui les ont accompagnés tout au long du processus. Eh oui, Rivière-au-Renard aura sa piste cyclable! » mentionne le maire de Gaspé et préfet de la MRC de la Côte-de-Gaspé, Daniel Côté.

« Appuyer financièrement la réalisation d’une piste cyclable, c’est encourager les citoyennes et les citoyens à opter pour le transport actif et favoriser la mobilité durable. Notre gouvernement est fier de contribuer au développement de cette nouvelle infrastructure à Rivière-au-Renard. Comme passionné de vélo, je souhaite voir le réseau gagner du terrain ici et partout ailleurs au Québec, pour le plus grand plaisir des cyclistes. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Nous sommes très heureux comme organisme du milieu de voir enfin se réaliser ce beau projet sur lequel nous travaillons afin d’améliorer la qualité de vie de nos concitoyens et concitoyennes. Nous espérons que celui-ci sera l’amorce de la réalisation d’autres projets porteurs pour notre milieu. Les gens de Rivière-au-Renard pourront enfin compter sur une piste cyclable sécuritaire à proximité de chez eux » mentionne Gisèle O’Connor, présidente du Groupe Beau-Village.

À PROPOS DU PROJET

La piste cyclable dans le secteur de Rivière-au-Renard, d'une longueur de 3,1 km débutera sur la rue du Banc, contournera le marais pour traverser sur la rue Martin. Elle empruntera par la suite la rue des Loisirs pour se rendre jusqu’à la rue Bellefeuille. La réalisation des travaux de la piste cyclable débutera au courant de l’année 2021, alors que les autorisations environnementales ont été obtenues. L’organisme sollicitera des partenaires du milieu et d’autres programmes gouvernementaux pour compléter le financement. Il reste également un droit de passage à être obtenu avant de débuter le projet.

Plan 9a424

Pour répondre à la situation vécue sur certaines plages situées sur le territoire du Grand Gaspé cet été, la Ville annonce que le Conseil municipal a officiellement mandaté le Comité ZIP de la Gaspésie pour mener à terme des consultations publiques auprès des différents groupes d’utilisateurs et de la population en général, quant aux problématiques et aux pistes de solutions possibles pour y atténuer les conflits d’usages et assurer leur protection. Les consultations débuteront ce mois-ci auprès de différents groupes ciblés. Au début 2021, une 2e phase de consultation sera également organisée afin de valider les problématiques et les pistes de solutions envisagées. L’objectif est de se donner un plan d’action à court, moyen et long terme, et de guider les négociations à venir avec le Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MÉRN) pour une éventuelle délégation de gestion qui permettrait à la Ville et à la MRC de mieux réglementer ces territoires appartenant au gouvernement.

« Nous n’avons pas oublié l’été que nous avons vécu et les problématiques vécues sur nos plages. Il est clair que le contexte particulier de la pandémie, la diminution de l’offre de camping et un engouement pour les activités de plein air ont apporté une pression importante sur nos plages, plus particulièrement sur nos flèches de sable qui sont parmi les plus belles plages de la Gaspésie, mais également parmi les plus fragiles au plan environnemental. Le mandat octroyé au comité ZIP est de consulter les différents groupes d’utilisateurs sur les problématiques et les pistes de solutions pour les atténuer dans le futur. Les comités citoyens, les groupes d’intérêts et la population seront impliqués dans le processus et le comité ZIP a d’ailleurs déjà procédé ailleurs sur le territoire gaspésien à ce type de démarche » indique le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Le processus débutera en novembre 2020 avec une prise de contact auprès des principaux acteurs aux dossiers. Une première série de consultations, en mode virtuel, aura lieu par la suite au mois de décembre pour cibler les principales problématiques. En février et mars, des consultations seront menées sur les pistes de solutions à privilégier, autant auprès des différents groupes d’acteurs ciblés que de la population en général. Enfin, le rapport final sera déposé en avril 2021. À travers le processus, après la première série de consultations, les négociations d’une entente de délégation de gestion pourront débuter avec le MÉRN.

« Nous sommes conscients que la population a différentes opinions sur la façon d’encadrer les activités permises ou interdites sur les plages et sur ce qui devrait être fait; certains privilégient une plus grande protection environnementale, alors que d’autres voient les plages comme un fort vecteur d’attraction citoyenne et touristique. Évidemment, il y a également des limites financières et techniques sur ce que nous pouvons faire sur les nombreuses plages de la municipalité. Nous espérons que le processus consultatif proposé amènera des idées innovantes et qui feront le plus grand consensus au sein de la population. Tout ne pourra être fait en une année, mais nous sommes confiants que de premières actions pourront être mises en œuvre dès 2021, afin d’atténuer les conflits d’usages et améliorer nettement la situation » conclut le maire de Gaspé.

Un comité de suivi composé de 7 personnes incluant des élus, des professionnels et un représentant de l’organisme Destination Gaspé sera formé afin d’assurer le bon déroulement de la démarche. Le coût du mandat est de 15 000$ et sera assumé par la Ville de Gaspé et la MRC de la Côte-de-Gaspé.

La Ville de Gaspé invite la population à découvrir son nouveau Parcours énergie situé en bordure de la magnifique baie de Gaspé, sur la promenade Jacques-Cartier entre Berceau du Canada et le Musée de la Gaspésie.

Initiative développée entièrement localement, ce parcours de 12 stations a pour but d’offrir gratuitement un programme d’entraînement en plein air développé par une professionnelle avec le souci d’offrir des niveaux de difficulté adaptés à chaque individu. Le participant est accompagné par des capsules audio sous format balado (podcasts) expliquant les exercices à effectuer à chaque station d’entraînement. Six entraînements d’environ 30 minutes sont aussi disponibles pour un entraînement individuel sur la promenade. Le projet a été réalisé grâce à une participation provenant de la réserve financière de deux membres du conseil municipal, soit madame Aline Perry et monsieur Ghislain Smith.

« À plusieurs reprises, des citoyennes et citoyens m’ont interpellée afin qu’on bonifie notre offre d’infrastructures leur permettant de faire de l’exercice en plein air tout en profitant de la beauté de nos paysages.  Ce nouveau parcours offrira donc une panoplie d’avantages pour la santé et favorisera l’interaction sociale. Notre politique familiale et amie des aînés ayant comme leitmotiv le développement d’infrastructure favorisant les saines habitudes de vie, nous a servi de guide pour la mise en place de cette infrastructure », souligne la conseillère du quartier numéro 5, madame Aline Perry.

« Il me fait plaisir de m’associer à ma collègue du quartier 5 pour souligner cette nouvelle offre pour que nos citoyens, de tous les âges, puissent garder la forme en utilisant cette infrastructure déjà très utilisée par la population. Cette idée concrétisée par l’équipe municipale des loisirs et réalisée par des professionnels locaux correspond aux orientations de notre politique familiale et amie des aînés qui sera prochainement dévoilée » indique le conseiller Ghislain Smith.

À PROPOS DU PARCOURS ÉNERGIE

  • Concept original développé localement par Maïté Samuel-Leduc, de Maïté Événements Communications et Isabelle Provencher de la Bouffée d’énergie.
  • 12 stations d’entraînement avec 3 niveaux d’intensité chacune (débutant, intermédiaire et avancé);
  • 6 balados d’entraînement d’une durée d’environ 30 minutes;
  • 12 balados expliquant le fonctionnement de chacune des stations;
  • Utilisation efficiente des infrastructures existantes sur la promenade Jacques-Cartier qui s’étend sur 1,8 kilomètre au centre-ville de Gaspé.

« Je tiens à souligner cette nouvelle offre qui s’ajoute à nos infrastructures de loisirs et de sports tout en utilisant intelligemment le matériel déjà en place. Avec l’intérêt de la population et la possibilité de répéter ce concept à d’autres endroits dans la municipalité, le Parcours Énergie est certainement un atout dans notre volonté de favoriser les saines habitudes de vie au sein de notre ville », a conclu le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Les balados sont disponibles à l’adresse suivante : https://ville.gaspe.qc.ca/parcoursenergie et peuvent être écoutés en scannant le code QR de chaque panneau sur le parcours. Ils sont aussi disponibles sur toutes sur vos plateformes de balados préférées (Apple music, Google Play, Spotify et Youtube).

En cette période de pandémie, nous appelons les utilisateurs à être responsable et de se désinfecter les mains avant et après l’utilisation de chaque station d’entraînement et à suivre le sens unique de la promenade Jacques-Cartier (du Berceau du Canada vers le Musée de la Gaspésie).

La Ville de Gaspé a présenté ce soir son rapport financier 2019 au conseil municipal. Pour l’exercice financier 2019, c’est un surplus net de 1,5M$, une fois déduites les affectations du surplus pour équilibrer le budget 2020, qui a été présenté au conseil municipal, soit un peu plus de 5% du budget de 2019. Une plus grande effervescence au sein du marché immobilier (+130 000$ droits de mutation et +542 000$ en taxes sur de nouvelles constructions) et des revenus plus importants générés par les parcs éoliens (+320 000$) expliquent en partie les écarts en termes de revenus. En termes de dépenses, les principales économies ont été faites par des postes non comblés au sein du personnel (-225 000$), des économies dans plusieurs contrats externes (-337 000$ dont -138 000$ au service d’évaluation) le montant moins élevé que prévu des dépenses effectuées en réparation et en entretien de toute sorte (-105 000$) et des frais de financement plus bas que prévu sur la dette de la municipalité (-205 682$).

2020 : UNE ANNÉE PLUS DIFFICILE À PRÉVOIR

« Malgré la saine gestion du conseil et de l’équipe municipale et les bons résultats obtenus en 2019, nous entrevoyons plus de difficultés pour l’année 2020 en raison des mesures sanitaires en place et de certaines situations propres à la ville de Gaspé. Nous sommes particulièrement inquiets des activités en forte diminution à l’aéroport Michel-Pouliot de Gaspé qui entraînera certainement un déficit se rapprochant du million$ en 2020. Les bons résultats enregistrés en 2019 nous permettront de faire face à la situation budgétaire difficile de 2020. Un programme de compensation financière pour les pertes encourues en raison de la pandémie pour les aéroports du Québec pourrait nous aider à respirer un peu » mentionne le maire de Gaspé, Daniel Côté.

IMMOBILISATIONS EN COURS ET À VENIR

Malgré la Covid-19, l’année 2020 aura été une année riche en projets d’immobilisations pour la Ville de Gaspé alors que plusieurs chantiers sont entamés ou se termineront en 2020. Les travaux d’agrandissement à l’aéroport Michel-Pouliot sont pratiquement terminés, les travaux d’aménagement au quai de l’Anse-au-Griffon vont bon train et l’aménagement du garage municipal dans l’ancienne usine du parc industriel de Sandy-Beach tire à sa fin.

« Malgré la pandémie, l’économie de Gaspé est toujours en bonne santé et nous voyons même quelques commerces qui sont entrés en opération au cours de l’année. La pénurie de main-d’œuvre, l’ajout de logements locatifs et l’ajout de places en garderie sont des enjeux sur lesquels nous travaillons d’arrache-pied et qui demeurent toujours les priorités pour notre développement. Les crédits de taxes pour la création de logements commencent à donner des résultats avec l’ajout jusqu’à maintenant de 19 logements locatifs en 2020. Nous nous attendons à une annonce imminente d’un appel de projets pour l’ajout de places en garderie par le gouvernement du Québec et nous espérons que Gaspé sera parmi les villes qui seront priorisées » conclut Daniel Côté.