fbpx
Français English
Communiqués de presse

Communiqués de presse (156)

Le conseil municipal de la Ville de Gaspé qui se réunissait lundi soir pour une séance régulière a accordé à l’entreprise Les Entreprises Allen Dumaresq le plus important contrat de ce projet majeur suite à un appel d’offres public, pour un montant de 6 261 352,05 $ plus les taxes applicables. Malgré le résultat de l’ouverture de soumission au-delà des estimations préliminaires, le conseil municipal a décidé d’aller de l’avant avec ce projet sur lequel travaille la municipalité et les bénévoles de la Corporation de Développement de Rivière-au-Renard depuis une dizaine d’années.

« Malgré les coûts supérieurs aux estimés suite à l’appel d’offres, nous avons décidé d’aller de l’avant avec le projet, grâce notamment à un partenariat avec la MRC et le ministère des affaires municipales et de l’habitation qui se sont impliqués dans une partie du projet via le volet 3 du fonds Région et ruralité. Ce projet, tant attendu par les gens de Rivière-au-Renard et des alentours, pourra donc aller de l’avant dès ce printemps », se réjouit le maire de Gaspé, Daniel Côté.

« Des discussions auront lieu avec nos partenaires pour explorer les possibilités d’aides financières supplémentaires pour certains volets du projet. Nous ferons également quelques ajustements pour diminuer les coûts prévus sur des éléments n’ayant pas encore été donnés en contrat. Le manque à gagner devra provenir d’économies, de fonds supplémentaires de la Ville ou de ses partenaires gouvernementaux ou encore de la communauté. Malgré l’inflation connue depuis les derniers mois, le projet pourra se réaliser et il était impensable aux yeux du conseil d’avoir un meilleur prix en retournant en appel d’offres une nouvelle fois et en retardant encore la réalisation de ce projet », déclare le maire de Gaspé.

À propos du projet de Capitale des pêches maritimes du Québec

Le projet de Capitale des pêches maritimes du Québec est travaillé en collaboration avec la Corporation de développement de Rivière-au-Renard depuis plus de 10 ans. Il vise à revitaliser le centre du village de Rivière-au-Renard en y aménageant une promenade, des places publiques, une tour d’observation, des jeux d’eau et de l’interprétation sur les pêches historiques et modernes, dont un volet multimédia.

En plus de la contribution municipale, ce projet est rendu possible grâce à une contribution financière de Développement économique Canada, du Ministère du Tourisme du Québec, du Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, du Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec et de la MRC de La Côte-de-Gaspé.

Réuni en séance publique, le Conseil municipal de la Ville de Gaspé a adopté un projet pilote visant à élargir le territoire desservi par le service Transport jeunes. Ce service dessert déjà le secteur Nord de la ville et facilite l’accès pour les jeunes aux infrastructures sportives comme les arénas et le centre de ski. À partir de la fin de semaine prochaine et pour le reste de l’hiver, le service sera élargi pour inclure l’ajout d’arrêts à Douglastown, Haldimand et York. Le projet-pilote prévoit une desserte 1 jour sur 2 pour débuter; en fonction de la réponse de la population, celui-ci pourrait être bonifié et pérennisé. Ce service permet à la population des secteurs plus excentrés d’avoir accès à un transport collectif pouvant amener des jeunes vers le centre de ski Mont-Béchervaise ou les arénas et d’y passer la journée.

« Le service de Transports jeunes est très populaire dans le secteur Nord, où il a été implanté il y a plus de 10 ans. Avec l’immensité du territoire municipal, l’amélioration des services de transport collectif et l’accès à nos infrastructures majeures de sport sont des enjeux sur lesquels nous souhaitons travailler. Lors des consultations sur le renouvellement de la politique municipale pour les familles et les aîné/e/s, ce besoin a également été soulevé. Ce projet pilote est donc une réponse à ce besoin exprimé par plusieurs familles du territoire et répond à notre volonté de dynamiser, favoriser et faciliter l’occupation de notre territoire », mentionne le maire de Gaspé, Daniel Côté.

TRANSPORT JEUNES

Le service de Transport jeunes a été implanté il y a plus de 10 ans à Gaspé afin de permettre une meilleure accessibilité pour les jeunes à nos infrastructures majeures comme nos arénas et le centre de ski. Il favorise la pratique du sport pour tous les jeunes du territoire, libère du temps pour les parents, favorise le transport collectif et les saines habitudes de vie. Peu après son implantation, il a été récipiendaire du prix Cour de Cœur 2011 du Réseau pour un Québec Famille.

En raison des règles sanitaires en vigueur, les jeunes doivent s’inscrire directement sur le site internet de la Ville de Gaspé à cette adresse : https://ville.gaspe.qc.ca/inscription-activites et le port du masque est exigé dans l’autobus.

Réuni en séance régulière, le conseil municipal de la Ville de Gaspé a octroyé le contrat de réalisation du projet immersif multimédia de la Capitale des pêches maritimes du Québec à la compagnie Cadabra suite à un appel d’offres public. Ce projet promet de faire vivre des émotions fortes aux spectateurs qui pourront se transporter dans un voyage de pêche en haute mer et ainsi ressentir les émotions que peuvent vivre les pêcheurs lorsqu’ils affrontent les différents éléments de la nature en accomplissant leur métier.


« L’octroi de ce contrat marque le début officiel de cet important projet de revitalisation touristique de la Capitales des pêches maritimes du Québec à Rivière-au-Renard, sur lequel nous travaillons depuis plus de 10 ans avec nos partenaires du milieu, instigateurs du projet. Élaboré avec le comité à l’origine du projet et en collaboration avec la Première Nation Mi’gmaq, ce projet sera l’un des points d’intérêt majeur du futur site touristique. Il s’agira d’une expérience unique mettant en valeur les pêches modernes et la place qu’elles occupent dans notre Capitale des pêches maritimes, Rivière-au-Renard », mentionne fièrement le maire de Gaspé, Daniel Côté.


Le concept permettra de faire vivre aux visiteurs une expérience immersive dans une salle de style cinéma où les bancs bougeront et trembleront pour faire ressentir les vagues et les vibrations du moteur, où les éléments naturels seront reproduits avec la brume, la pluie et les odeurs caractéristiques de la mer. La communauté de Rivière-au-Renard sera mise en lumière puisque c’est leur réalité qui sera racontée. Le projet fera également une place de choix à la Nation de Gespeg comme partie intégrante de l’industrie des pêches modernes. Le projet d’expérience immersive est d’une valeur de 600 000$. Il comprend la construction de la salle à même le bâtiment des Robin, récemment acquis par la Ville, la conception artistique et les équipements nécessaires. La salle est prévue pour accueillir une quinzaine de personnes à la fois.


À propos du projet de Capitale des pêches maritimes du Québec


Le projet de Capitale des pêches maritimes du Québec est travaillé en collaboration avec la Corporation de développement de Rivière-au-Renard depuis plus de 10 ans. Il vise à revitaliser le centre du village de Rivière-au-Renard en y aménageant une promenade, des places publiques, une tour d’observation, des jeux d’eau et de l’interprétation sur les pêches historiques et modernes. Un second appel d’offres pour le volet infrastructures devrait être publié dans les prochaines semaines.


En plus de la contribution municipale, ce projet est rendu possible grâce à une contribution financière de Développement économique Canada, du Ministère du Tourisme du Québec, du Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec et de la MRC de La Côte-de-Gaspé.

Le conseil municipal de la Ville de Gaspé a officiellement adopté son budget 2022, alors que la municipalité doit composer avec un fort développement économique jumelé à de fortes pressions inflationnistes et l’incertitude liée à la situation sanitaire et l’émergence de nouveaux variants, comme partout ailleurs sur la planète. Ainsi, en tenant compte de l’augmentation du taux de taxes et de certains tarifs, l’impact moyen sur le compte de taxes d’une maison évaluée à 172 600$ (évaluation moyenne) sera de 2,9%, soit 61,18$, nettement en-deçà du taux d’inflation annuel qui se situait à 5,2% de novembre 2020 à novembre 2021 au Québec.

« Malgré la forte pression de l’inflation et l’incertitude liée à la situation sanitaire, le conseil municipal voulait limiter l’impact sur le portefeuille des citoyen.ne.s qui doivent eux aussi faire face à ces enjeux. C’est donc une hausse raisonnable du compte de taxes, bien au-dessous de l’inflation, qui sera l’effort demandé aux contribuables pour la prochaine année. Plusieurs autres indexations de contrats, la majoration des frais d’aqueduc et d’assainissement des eaux et du tarif de collecte des boues de fosses septiques sont d’autres raisons justifiant la hausse de la taxation. Politiquement, nous avons aussi choisi de procéder à une grande appropriation de surplus pour équilibrer le budget et éviter une hausse plus marquée de la taxation des contribuables », mentionne le maire, Daniel Côté.

UN BUDGET AUX MULTIPLES DÉFIS AVEC UNE VILLE EN CROISSANCE

« Depuis 2016, ce sont 417 citoyen.ne.s de plus qui se sont ajouté à la population de Gaspé, une croissance de près de 3%. Avec les investissements majeurs de nos principales industries, dont l’usine LM Wind Power, il est à prévoir que la population continuera de croître à un bon rythme pour les prochaines années. Bien que cette croissance apporte des revenus, elle est également source de dépenses et d’investissements pour une municipalité. Plus de 300 logements (sociaux, maisons, chalets et logements locatifs) ont été créés ces 5 dernières années, mais nos besoins sont encore énormes alors que le besoin en logements locatifs seulement est évalué à 400 à court et moyen terme par une firme indépendante » précise monsieur Côté.

Les principaux écarts au niveau des dépenses pour le budget 2022 sont les frais d’assurances qui ont augmenté de près de 80 000$, le renouvellement du contrat de collecte des matières résiduelles qui a augmenté de près de 300 000$, le transport des boues de fosses septiques qui a augmenté de près de 55 000$, le contrat de déneigement de nouvelles routes qui est en hausse de 45 897$ et l’augmentation de la quote-part à la Sûreté du Québec de 61 721$.

UN MARCHÉ DE LA CONSTRUCTION EN PLEINE ÉBULLITION

L’année 2021 aura été une année record en termes de construction alors que c’est pour près de 240 M$ de chantiers qui auront été débutés et/ou complétés. Le record précédent (2006) était de 115M$. En plus des 161 maisons, logements sociaux ou privés qui ont été construits, plusieurs projets majeurs auront débuté comme le chantier de LM Wind Power (160M$), celui de la Maison des aîné/e/s de Rivière-au-Renard (30M$), du Centre de services du Ministère des Transports (21M$) et d’autres projets institutionnels et privés. Alors que la moyenne des dernières années tournait entre 30M$ et 50M$, 2021 aura été marquante sur ce point, signe de la vigueur exceptionnelle de l’économie de Gaspé. 

LES INVESTISSEMENTS À VENIR

Plusieurs investissements seront à venir dans les prochaines années afin de bonifier et maintenir notre offre de loisirs, de transport et d’améliorer notre milieu de vie pour que notre ville soit toujours plus attractive pour les investisseurs et pour les familles. En situation de pénurie de main-d’œuvre et avec des entreprises en croissance, il est essentiel de miser sur notre attractivité comme milieu : celle-ci devient une condition de base à notre développement.

« Pour être attractif, on doit se différencier, et pour se différencier, on doit investir. Plusieurs projets sont sur la table. Entre autres, le projet de la Capitale des pêches prendra son envol en 2022, les investissements sur notre aéroport continueront afin d’être fins prêts à la relance post-pandémie du transport aérien et nous continuerons de faire pression sur les gouvernements afin qu’ils adoptent des programmes nous permettant de réaliser un nouvel aréna ou un complexe multisports à Gaspé. L’accueil de nombreux travailleurs à la fin-2022 à l’usine LM Wind Power sera également un défi de taille sur lequel nous travaillons déjà. Enfin, la route reliant le port de Gaspé au parc industriel de Sandy-Beach devra être complétée à l’automne 2022, un autre projet majeur pour notre développement futur » conclut le maire de Gaspé.

La Ville de Gaspé dévoile aujourd’hui les principaux résultats de l’étude effectuée par le Groupe Altus inc. sur les besoins en matière de logements sur son territoire. Afin de documenter le dossier et de fournir des données indépendantes aux différents promoteurs immobiliers, la Ville de Gaspé avait mandaté la firme spécialisée Groupe Altus.

UNE DEMANDE TOUJOURS ÉLEVÉE

Malgré la construction dans les 5 dernières années de plus de 68 logements locatifs privés en plus du début de la construction de 12 logements sociaux dans le secteur de Petit-Cap, les 48 unités de la Maison des Aînés de Rivière-au-Renard et la construction de 225 maisons ou chalets, la demande reste élevée pour Gaspé qui connaît une croissance économique constante depuis quelques années. Cette croissance atteindra un nouveau sommet avec l’agrandissement de l’usine LM Wind Power prévue pour 2022 et les nombreux autres projets économiques qui émergent. De plus, depuis 2016, ce sont près de 151 logements sociaux qui ont été construits à Gaspé et d’autres projets sont sur la table.

Ainsi, l’étude prend en compte différentes hypothèses basées sur :

  • les chiffres fournis par nos plus grands employeurs sur la création d’emplois;
  • les chiffres de l’ISQ qui tiennent compte du développement économique depuis 2016;
  • les offres d’emplois offertes sur le site de Vivre en Gaspésie à l’été 2021;
  • un taux de 80% des nouveaux arrivants qui choisiront un logement locatif en arrivant à Gaspé.

Il est possible d’évaluer à une moyenne de 334 unités le besoin en dans les prochaines années. Les projections optimistes évaluent ce chiffre à 400 logements.

« La Ville de Gaspé a maintenant un portrait clair du marché du logement locatif. Malgré des années record quant à la construction résidentielle en 2020-2021, les besoins sont toujours aussi criants. Le début de la construction de 12 logements sociaux à Petit-Cap, la construction d’une maison des aînés de 48 places à Rivière-au-Renard, les près de 70 logements locatifs bâtis dans les dernières années ont amélioré les choses, mais avec la croissance économique qui s’accentue, la demande demeure toujours élevée et le restera pour les prochaines années! Les projets attachés pour les prochaines années, dont les 144 unités proches du Carrefour Gaspé, montrent qu’on est sur la bonne voie. Mais pour moi, le maximum de 400 logements évalué dans l’étude pourrait bien être un minimum avec tous les projets sur la table. Cela démontre que notre milieu est effervescent, attractif et prêt à croître » mentionne le maire de Gaspé, Daniel Côté.

AUTRES DONNÉES INTÉRESSANTES DE L’ÉTUDE

L’étude effectuée par le Groupe Altus inc. indique également que 73% du parc immobilier de logements à Gaspé a été construit avant les années 1980 et que 47% de ceux-ci étaient de 2 chambres. Le prix moyen des loyers diffère également en fonction de l’âge de ceux-ci. Ainsi, le loyer moyen d’un logement construit avant 1960 était de 542$, excluant toute charge alors qu’un logement plus récent, construit après 2000, pouvait afficher un loyer moyen de 864$. Enfin, avec les coûts de construction à la hausse et la pénurie qui sévit actuellement, les nouveaux loyers construits dans les 4 dernières années affichent un prix médian de 1 150$ pour un logement de 2 chambres, toujours selon cette étude.

« Nous sommes conscients de la problématique de pénurie de logements qui sévit présentement sur le territoire. Celle-ci touche tous les nouveaux arrivants et plusieurs citoyen.ne.s de la municipalité. Malgré les nombreuses constructions des dernières années, nous sommes toujours en mode développement. Nous sommes confiants que les annonces récentes en matière de construction de logements pourront aider à résorber une partie de la demande, par contre, nous avons encore de la place pour de nouveaux projets majeurs de développement autant en logements sociaux qu’en logements privés. Les promoteurs qui veulent nous aider à supporter cette croissance extraordinaire sont les bienvenus! » mentionne le maire de Gaspé, Daniel Côté.

Rappelons que la Ville de Gaspé a présentement 3 programmes d’aide en vigueur sur son territoire soit un programme de crédit de taxes pour la construction de logements locatifs, un programme de crédit de taxes pour l’acquisition de propriétés dans certains quartiers et enfin un programme de crédit de taxes pour la construction de logements intergénérationnels. La Ville de Gaspé compte également une politique d’aide pour le développement domiciliaire.