fbpx
Français English
Communiqués de presse

Communiqués de presse (163)

La Ville de Gaspé a adopté officiellement la Charte des paysages lors de la séance du conseil municipal qui s’est tenue le 21 septembre 2015. Fruit d’une large consultation auprès des partenaires économiques, industriels et touristiques de la Ville de Gaspé et de la population, la Charte des paysages sera dévoilée officiellement lors d’une conférence de presse au mois d’octobre. En attendant, la Ville de Gaspé tient à souligner l’appui reçu de deux chercheurs spécialisés dans la question des paysages, soit monsieur Gérald Domon, professeur titulaire de l’école d’Urbanisme et d’architecture de paysage à l’Université de Montréal et directeur scientifique associé à la Chaire de recherche UNESCO en paysage et environnement et madame Marie-José Fortin, professeure au Département Sociétés Territoires et Développement à l’Université du Québec à Rimouski et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en développement régional et territorial.

La Ville de Gaspé profite de la présente campagne électorale pour faire part de ses attentes envers les partis politiques face aux enjeux de développement économique de la municipalité. Dans de nombreux dossiers économiques majeurs de la Ville, le palier fédéral est interpellé directement et s’avère un partenaire important de développement. La Ville de Gaspé souhaite que les partis politiques et ses candidats se prononcent sur les enjeux locaux pour le développement futur de la municipalité.

La Ville de Gaspé est très préoccupée par la décision de la compagnie aérienne Air Canada Jazz d’annuler des vols au cours des prochaines semaines. Selon les informations obtenues par la Ville, confirmées par Air Canada, trois vols aller-retour ont été annulés le 22-23 septembre, le 29-30 septembre et le 11 octobre. Selon Air Canada, un manque d’achalandage serait à l’origine de cette décision, même si leur décision a été prise plus d’un mois avant les vols annulés. Gaspé ajoute ainsi sa voix à celle de l’agglomération des Îles-de-la-Madeleine, qui dénonce aussi cette situation déplorable.